dans

PL : enquête sur les lésions cérébrales en Premier League

L’association des joueurs professionnels s’engage

Maddisson, face à Everton lors du protocole commotion
Maddisson, face à Everton lors du protocole commotion / Iconsport

Alors qu'on demande aux joueurs professionnels toujours plus de matchs et d'intensité, la fédération anglaise s'intéresse à un sujet de santé important : les lésions cérébrales des anciens joueurs de Premier League. Plus

Une étude de 2019 avait révélé des résultats inquiétants. Les anciens footballeurs professionnels sont trois fois et demie plus susceptibles de mourir de démence que la population générale. Comme l’indique la BBC, l’association des footballeurs professionnels anglais (PFA) se lance dans un projet afin de faire reconnaître les lésions cérébrales connues par les joueurs lors de leurs carrières en Premier League.

L’association des footballeurs professionnels anglaise demande aux anciens footballeurs concernés par les maladies neurodégénératives de se manifester. Elle cherche à obtenir davantage de preuves d’un lien entre leur carrière et des lésions cérébrales qu’ils auraient rencontrées par la suite. L’association entend améliorer le soutien aux joueurs. Les anciens joueurs diagnostiqués feront l’objet d’une enquête. Le but étant la création d’un fonds de soins par la PFA.

Jeff Astle et ses lésions cérébrales comme exemple

Jeff Astle, ancien international de West Brom et meilleur buteur de Premier League en 1970, est décédé d’une encéphalopathie traumatique chronique (CTE) en 2002. Sa fille Dawn se bat pour les familles comme la sienne. Elle déclare qu’elles ont besoin d’un « soutien substantiel et à long terme ».

L'association dees footballeurs professionnels anglais lance une campagne contre les lésions cérébrales des joueurs
Jeff Astle, décédé d’une encéphalopathie traumatique chronique en 2002 / BBC.com

Mme Astle est responsable du projet de la PFA sur les maladies neurodégénératives et espère ainsi que la nouvelle consultation « encouragera davantage d’anciens joueurs à se manifester et contribuera à démontrer l’ampleur du problème » des lésions cérébrales des joueurs professionnels de Premier League.

Les résultats de l’enquête – qui demandera aux personnes interrogées si elles s’inquiètent pour leur mémoire et/ou leurs fonctions cérébrales – seront fournis au conseil consultatif des accidents du travail anglais (IIAC). Ainsi, ce dernier pourrait recommander que les personnes concernées reçoivent des allocations du gouvernement.

La Premier League veut évoluer

De nouvelles directives publiées en juillet dernier indiquent que les footballeurs professionnels en Angleterre doivent être limités à 10 « coups de tête de force supérieure » par semaine à l’entraînement à partir de la saison 2021-22.

Le protocole commotion mis en place par la FIFA ne serait pas suffisant pour la santé des joueurs
Le protocole commotion mis en place par la FIFA ne serait pas suffisant pour la santé des joueurs

Il est difficile d’imaginer les clubs de Premier League, championnat le plus riche du monde, fortement changer leur quotidien d’entraînement. Malgré tout, il est toujours agréable de mettre en valeur ce genre d’actions, rappelant que nos joueurs favoris restent des êtres humains… Nous attendons dorénavant un tel projet pour les joueurs de Ligue 1 ou encore en ligue des champions.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires