dans

PSG : Courir à la place de Neymar, Messi et Mbappé, c’est normal pour Herrera

Comme un coéquipier idéal.

PSG : Courir à la place de Neymar, Messi et Mbappé, c'est normal pour Herrera (iconsport)
PSG : Courir à la place de Neymar, Messi et Mbappé, c'est normal pour Herrera (iconsport)

Le PSG est vivement critiqué depuis son match nul face à Bruges en Ligue des Champions. Les stars sont pointées du doigt mais cela n'est pas du goût d'Ander Herrera. Plus

On s’attendait à un festival, on a été déçu mercredi après le match nul concédé par le PSG en Ligue des Champions face au Club Bruges (1-1). La formation parisienne n’a absolument rien montré de bon en Belgique malgré la première titularisation de la « MNM ». Forcément, les critiques fusent, notamment sur l’équilibre de l’équipe et les efforts défensifs limités de ce fameux trio offensif composé de Messi, Neymar et Mbappé.

A lire aussi : LDC, PSG : Les Parisiens entre déception et critiques

Herrera se sacrifie pour les stars

Interrogé à ce sujet par le quotidien espagnol Marca à la veille du choc face à l’OL, Ander Herrera nous a offert une réponse plutôt surprenante. Selon l’international espagnol, ce n’est pas le rôle des attaquants de défendre. Il est même prêt à se sacrifier pour eux.

« Les cracks sont ceux qui font la différence et gagnent les matches, et nous devons être à leur service, même si je sais qu’ils vont travailler aussi dur que les autres. Mais si nous leur demandons de toujours faire la différence, nous ne pouvons pas leur demander de faire 13 kilomètres par match. Vous pouvez demander ça à moi, Wijnaldum, Gueye ou Paredes. Pas à eux. »

Ander Herrera dans Marca
Herrera a marqué et beaucoup couru face à Bruges, mais cela n'a pas suffi (iconsport)
Herrera a marqué et beaucoup couru face à Bruges, mais cela n’a pas suffi (iconsport)

Les choses sont donc claires dans la tête d’Herrera : il est hors de question de remettre en question l’association des trois stars offensive du PSG. Au contraire, pour l’ancien milieu de terrain de Manchester United, la complémentarité de Messi, Neymar et Mbappé est parfaite de part leurs profils différents.

« Kylian est le meilleur au monde en termes d’espaces ; « Ney » est le meilleur au niveau de la fantaisie, de l’imagination, de mouvements auxquels personne ne s’attend ; et Messi est le meilleur pour tout le reste : comprendre le jeu, savoir quand jouer long et quand jouer court, savoir quoi faire à tout moment. Leo pourrait être le meilleur arrière droit, le meilleur arrière gauche… tout sauf gardien de but. »

Ander Herrera dans Marca

A lire aussi : PSG : Les dessous du salaire impressionnant de Lionel Messi

Messi, Neymar et Mbappé à l'entraînement, mardi soir, à la veille du match face à Bruges (iconsport)
Messi, Neymar et Mbappé à l’entraînement, mardi soir, à la veille du match face à Bruges (iconsport)

A lire aussi : LDC, PSG : Pochettino épargne son trio offensif et demande du temps

Trop de pression en Ligue des Champions ?

Malgré cela, le PSG va devoir trouver le bon équilibre pour ne pas avoir son équipe coupée en deux, comme cela a été le cas sur la pelouse de Bruges mercredi soir. Ce n’est que le début de la saison et nul doute que la formation parisienne va progresser tactiquement. En tout cas, il le faudra pour espérer gagner la Ligue des Champions cette saison. À ce sujet, Herrera ne comprend pas trop pourquoi le PSG se voit « obligé » chaque année de remporter la plus prestigieuse des coupes européennes.

« C’est incroyable que personne n’exige du Real, de Chelsea, du Barça, de City, de la Juve… qu’ils remportent la Ligue des champions et que ce soit une obligation pour nous. C’est disproportionné. Je pense que jouer une finale et une demi-finale d’affilée est une réussite incroyable pour un club aussi jeune que celui-ci, et je ne comprends pas que cela soit considéré comme un échec. »

Ander Herrera dans Marca

Ce qui est sûr, c’est que le PSG a l’obligation de sortir de la phase de poules de cette Ligue des Champions. Les deux points perdus à Bruges ne les mettent pas dans les meilleures conditions, surtout que le prochain adversaire se nomme Manchester City. Mais avant cela, Mauricio Pochettino ont un choc de Ligue 1 à disputer dimanche face à une autre équipe en forme, habituée aux joutes européennes : l’Olympique Lyonnais.

A lire aussi : PSG, Mercato : Herrera lâche des confidences sur l’avenir de Mbappé

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires