dans

OM, Jordan Amavi : « Ici, si tu es sensible, tu es mort »

Euh oui, mais non.

Jordan Amavi s'est livré lors d'une interview pour l'Equipe (iconsport)
Jordan Amavi s'est livré lors d'une interview pour l'Equipe (iconsport)

Longtemps annoncé sur le départ, Jordan Amavi a finalement pris la décision de rester à l’Olympique de Marseille. Un choix guidé par son amour pour le club. Plus

Amavi voulait que l’OM 

Il y a quelques semaines, Jordan Amavi, le latéral de l’Olympique de Marseille, a décidé de prolonger son aventure marseillaise jusqu’en 2025. Après quatre saisons passées dans la cité phocéenne, le Français avait fait de l’OM son souhait numéro 1, laissant derrière des offres de Premier League.

« Je ne me suis pas du tout posé la question. Le souhait numéro 1 était de rester, je l’ai dit clairement à Pablo (Longoria). Un choix de confort ? Pas du tout. J’ai 27 ans, j’aurais pu partir, des clubs étaient intéressés (de Premier League), j’avais de très belles offres. Si c’était une question de revenus, je serais parti, pour être tranquille, avoir mon salaire. Je n’ai jamais été comme ça. Ce n’était pas mon envie. Vu que ça a duré, j’ai pu voir quelques trucs sur les réseaux sociaux du genre « il ne veut pas prolonger pour partir libre » ou « il n’est pas content de son salaire ». Les gens n’étaient pas à ma place. J’ai pris en compte la situation Covid, celle du club, au final, tout le monde est content. »

L’Equipe
Jordan Amavi sous le maillot marseillais cette saison (iconsport)
Jordan Amavi sous le maillot marseillais cette saison (iconsport)

Il parle des sifflets à son encontre

La saison dernière, Jordan Amavi a rencontré quelques difficultés sportivement, tout comme une partie de ses coéquipiers. Un moment difficile pour l’ancien joueur d’Aston Villa.

« J’étais blindé, mais voir le coach prendre ta défense comme ça, publiquement… C’est encore mieux, il faut que je lui rende ça, que je mette tout le monde du même avis que le coach. À Marseille, la pression… ça joue sur certains joueurs qui sont convoités par le club et ne veulent pas venir. Il ne faut pas être sensible ici, si tu es sensible, tu es mort. Il faut être costaud mentalement, sinon tu es cuit. Quand la saison s’arrête, tu ressens ce vertige. Il s’est passé tellement de trucs rien que l’année dernière, tu te rends compte… C’est Marseille ! »

Cette saison, Jordan Amavi a toutes les conditions pour réussir. A lui maintenant de savoir hausser le niveau.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique de Marseille (OM)
Personne(s) lié(s) à cet article : Jordan Amavi
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires