dans

OL : un ultimatum déjà fixé pour le coach Peter Bosz ?

Vous avez dit pression ?

Peter Bosz, l'actuel entraîneur de l'Olympique Lyonnais (Icon Sport)
Peter Bosz, l'actuel entraîneur de l'Olympique Lyonnais (Icon Sport)

Cinquième de Ligue 1 avec déjà duex défaites au compteur, l'Olympique Lyonnais ne devra pas se manquer ce dimanche face au Paris Saint-Germain. En cas de déroute, le coach Peter Bosz pourrait se rapprocher, encore un peu plus, de la sortie. Plus

Un début de saison qui inquiète à l’OL

D’un point de vue comptable, la saison de Ligue 1 avait presque idéalement commencé pour l’Olympique Lyonnais. Avec 13 points au bout de 5 matches, on pouvait se dire que la machine était lancée, malgré quelques succès étriqués comme face aux promus Ajaccio et Auxerre (2-1). Et puis, en l’espace d’une semaine, la donne a changé. Les hommes de Peter Bosz ont coulé à Lorient (3-1) avant de chuter à Monaco (2-1). Avec déjà 6 points de retard sur les co-leaders de Ligue 1, et 4 sur le podium, l’OL devra vite rebondir pour ne pas voir les équipes de tête le distancer. Justement, les Gones s’apprêtent à défier le Paris Saint-Germain, qui occupe la tête, et le RC Lens, en possession du troisième rang. À quitte ou double ?

Peter Bosz sera sous pression face au PSG (Icon Sport)
Peter Bosz sera sous pression face au PSG (Icon Sport)

Peter Bosz pourrait jouer son avenir face à Paris et Lens

Hier jeudi, pour Olympique et Lyonnais, Vincent Ponsot, directeur du football de l’Olympique Lyonnais, avait déjà semé le doute sur l’avenir de Peter Bosz, mettant notamment en avant « une exigence de résultats« . Nos confrères de L’Equipe, eux, évoquent carrément un ultimatum en ce vendredi 16 septembre 2022. Concrètement, le coach lyonnais aurait jusqu’à la Coupe du Monde, mi-novembre, pour ramener l’équipe sur le podium de la Ligue 1.

Mais le célèbre quotidien sportif va plus loin en expliquant que deux défaites face au Paris Saint-Germain puis à Lens pourraient d’ores et déjà sceller l’avenir de l’ancien technicien de l’Ajax Amsterdam ou encore du Borussia Dortmund. Autant dire que la trêve internationale devra être utilisée de la meilleure des manières par Peter Bosz. Si Lyon venait à aligner quatre revers de rang, nul doute que le coach néerlandais de 58 ans changerait de discours. Lui qui estime aujourd’hui ne pas ressentir de pression.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique lyonnais (OL)
Personne(s) lié(s) à cet article : Peter Bosz
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires