dans

L1 (J11), Nice, Galtier après l’OL : « De la folie, de l’enthousiasme, de l’insouciance »

De la joie chez les Aiglons.

v
Christophe Galtier euphorique après la victoire face à l'OL (iconsport)

Ce dimanche après-midi, l’OGC Nice s’est imposée face à l’Olympique Lyonnais pour le compte de la 11e journée de Ligue 1 (3-2). Une victoire dans les dernières minutes qui a rendu euphorique Christophe Galtier, l’entraineur niçois. Plus

Galtier euphorique après la victoire

Après avoir été menés 0-2 pendant une grosse partie de la rencontre, les Niçois ont réussi à se montrer renversant en obtenant la victoire dans les toutes dernières minutes du match. Trois buts inscrits en un peu plus de dix minutes pour les Aiglons, qui ont survolé des Lyonnais complètement dépassés. Christophe Galtier, interrogé à l’issue de la rencontre, s’est montré particulièrement euphorique et heureux par la victoire.

« J’avais opté pour changer un peu d’animation par rapport à des absents importants. Finalement, on a été longtemps étouffés, mais il fallait garder espoir. J’avais dit à la mi-temps à mes joueurs que Lyon était une équipe qui enchaîne beaucoup de matches et qui pouvait avoir des coups de mou. Et finalement, ils mènent 2-0. Après, il y a eu de la folie, de l’enthousiasme, de l’insouciance, et beaucoup de générosité de la part des joueurs. C’est eux qui sont allés la chercher. Revenir à 2-1 nous remet dans le match, le carton rouge nous donne un certain avantage et on a su en profiter. J’ai apprécié qu’après avoir égalisé les joueurs soient immédiatement reparti vers l’avant. Lyon était un peu groggy à ce moment-là, on aurait pu se satisfaire du match nul au vu du scénario, mais finalement il y sont allés avec beaucoup de courage et j’aime beaucoup ça.»

Repris par Foot Mercato
La joie de Christophe Galtier après la rencontre (iconsport)
La joie de Christophe Galtier après la rencontre (iconsport)

Un coaching gagnant

Si les Niçois sont revenus dans la partie, c’est aussi grâce à un coaching gagnant. Des choix judicieux que Christophe Galtier a justifié.

« Quand il part (Youcef Atal), je sais qu’il peut aller au bout, mais je ne m’attendais pas à ce qu’il fasse le crochet, je pensais qu’il allait la mettre (à Andy Delort), mais voilà à lui seul il redonne espoir à toute l’équipe et à tous les supporters. (…) J’ai apprécié l’entrée du petit Lucas Da Cunha et d’Alexis Claude-Maurice, à l’intérieur du jeu. Et voilà, on a renversé Lyon en dix minutes. (…) Ils ont pris une vague. Quand les changements sont bons, c’est peut-être que le onze de départ était moins bon. La réflexion, elle m’appartient »

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Marco
Marco
1 mois

Nizza trop culte 🙂