dans

Mercato : Liverpool va empocher 20 millions d’euros avec un départ

Une belle vente !

Neco Williams et Curtis Jones, deux produits du centre de formation de Liverpool. (iconsport)
Neco Williams et Curtis Jones, deux produits du centre de formation de Liverpool. (iconsport)

Liverpool est très actif sur ce début de mercato. L'effectif de Jürgen Klopp affiche déjà plusieurs arrivées, mais aussi des départs, dont un encore à venir. Plus

Un accord déjà existant

Le promu Nottingham Forest est décidément très entreprenant. Déterminé à pérenniser sa place dans l’élite, le club aux deux coupes des clubs champions enchaîne les recrues. Après Taiwo Awoniyi (Union Berlin), Giulian Biancone (Troyes), Dean Henderson (Manchester United) ou encore Moussa Niakhaté (Mayence), c’est au tour de Neco Williams d’être courtisé. Le jeune et prometteur gallois séduit dans les Midlands. Lancé lors de la saison 2019-2020, il avait suscité de l’attente.

Rapidement sécurisé à l’époque, il est actuellement sous contrat jusqu’en 2025. C’est donc 3 ans de contrat qu’il faut racheter pour Nottingham. Cependant, les propriétaires grecs de Forest ont de la ressource, et le font savoir. Pas freinés par les exigences de Liverpool, ils sont prêts à débourser 17 millions de livres, soit environ 20 millions d’euros. Entre Reds, on s’entend bien, puisque les deux clubs se sont déjà mis d’accord sur ce prix. Il ne reste plus que le joueur à convaincre.

Neco Williams, une promesse barrée par la concurrence

Né à Wrexham, au Pays de Galles en 2001, Williams arrive à Liverpool à l’âge de 6 ans. Courtisé très tôt, il restera sur les bords de la Mersey pour gravir une à une les différentes catégories d’âge. Souvent surclassé, il a croisé le chemin de Steven Gerrard, alors entraîneur chez les jeunes. La légende de Liverpool adoube l’adolescent, et lui fait prendre le tremplin pour l’équipe première. De 2019 à 2022, le défenseur participe à un total de 31 matchs, dont certains en Ligue des Champions. Un tournant survient le 31 janvier 2022. Lors de l’ultime jour du mercato hivernal, il est envoyé en prêt du côté de Fulham, en Championship. Là-bas, la pépite s’éclate en prenant part à 15 matchs.

Neco Williams lors de Milan AC - Liverpool, 07/12/21 (iconsport)
Neco Williams lors de Milan AC – Liverpool, 07/12/21 (iconsport)

De retour à Liverpool en ayant fait le plein de progrès, une difficulté subsiste néanmoins. En effet, le Gallois aurait pu postuler à un bel avenir chez son club formateur, mais il a le malheur de n’avoir que quelques années de retard sur Trent Alexander-Arnold. Déjà dans la légende de Liverpool, en ayant tout gagné à 23 ans, le poste de latéral droit semble promis à ce dernier, et pour de longues années encore. Dans ce contexte, l’avenir s’écrit forcément ailleurs. Dans un effectif moins fourni, Williams pourrait saisir pleinement sa chance, comme il le fait déjà en sélection.

Liverpool bon vendeur

Naturellement, on a plus souvent tendance à pointer les arrivées plutôt que les départs. Si Liverpool a cassé la tirelire pour Darwin Nunez, Fabio Carvalho et Calvin Ramsay, celle-ci est aussi vite renflouée. À un an de la fin de son contrat, Sadio Mané a été vendu au Bayern contre 32 millions d’euros. Une somme intéressante, qui pourrait avoisiner les 40 grâce à diverses clauses. Takumi Minamino a suivi en prenant la direction de Monaco, on parle ici de 15 millions plus 3 de bonus. Enfin, sauf retournement de situation, ce sont 20 millions supplémentaires qui doivent encore arriver. Klopp gère bien son budget.

Personne(s) lié(s) à cet article : Neco Williams
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires