dans

Mercato : le PSG se renseigne sur un défenseur français

Au nez et à la barbe du Barça ?

Jules Koundé (à droite) avec l'équipe de France (Icon Sport)
Jules Koundé (à droite) avec l'équipe de France (Icon Sport)

Toujours en quête d'un défenseur central de renommée internationale, le Paris Saint-Germain semble patiner sur le dossier Skriniar. Et si le PSG optait finalement pour un Bleu, Jules Koundé ? Plus

Milan Skriniar, une piste encore loin d’aboutir

Malgré la présence de Sergio Ramos, Marquinhos ou encore Presnel Kimpembe au sein de son effectif, le Paris Saint-Germain souhaite profiter de ce mercato estival pour renforcer sa défense centrale. Assez rapidement, la priorité du PSG a été Milan Skriniar. L’international slovaque de l’Inter Milan, véritable roc en Serie A, était espéré au plus vite dans la capitale. Sauf que les choses traînent en longueur, les deux clubs tardant à s’aligner sur l’indemnité de transfert. Si la piste reste d’actualité, le champion de France en titre en explore d’autres. L’une d’elle mènerait d’ailleurs à un international français, Jules Koundé.

Jules Koundé, approché par de grosses écuries européennes. Icon Sport
Jules Koundé, approché par de grosses écuries européennes. Icon Sport

Koundé, la bonne pioche du PSG ?

Selon le célèbre journaliste Gianluca Di Marzio, le Paris Saint-Germain est « en train de prendre des renseignements » au sujet de Jules Koundé. Comprenez, Luis Campos et les têtes pensantes parisiennes ont sondé le FC Séville pour étudier la faisabilité d’un transfert. Problème pour le PSG, la concurrence s’annonce terrible sur ce dossier.

Courtisé de longue date par le FC Barcelone, le défenseur central de 23 ans, vainqueur de la Ligue Europa en 2020 et de la Ligue des Nations l’an dernier, a d’autres prétendants. Ainsi, en Premier League anglaise, Chelsea et Manchester City le suivent eux aussi avec le plus grand intérêt. Koundé, formé aux Girondins de Bordeaux, dispose d’une clause libératoire fixée à 90 millions d’euros. Vous l’aurez compris, si Paris veut accélérer sur ce dossier, il devra y mettre le prix. Encore faut-il que le principal intéressé soit motivé à l’idée d’évoluer sous les ordres de Christophe Galtier durant les prochains mois. Affaire à suivre.

Personne(s) lié(s) à cet article : Jules Koundé
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires