dans

Mercato : la Juve serait proche d’attirer un cadre du PSG

Mais elle hésite avec un espoir italien !

Àngel Di María va bientôt dire adios au PSG. (Icon Sport)
Àngel Di María va bientôt dire adios au PSG. (Icon Sport)

Toujours attentive aux bonnes affaires, la Juventus Turin serait bien positionnée pour recruter Ángel Di María cet été. L’Argentin devrait quitter le PSG en fin de contrat. Plus

Di María a un bon de sortie

À Paris, le départ d’Ángel Di María est quasiment acté. L’Argentin arrive en fin de contrat et vient de passer la saison avec un statut inhabituel de remplaçant. Barré par l’intouchable trio Messi-Neymar-Mbappé, El Fideo ne fait plus vraiment partie des plans du board parisien. Et pas sûr qu’il en ait encore la motivation. Alors, il devrait s’en aller cet été. Malgré cette dernière saison, Di María restera comme un des joueurs les plus importants de l’ère QSI. Il a inscrit 90 buts et délivré 112 passes décisives en 291 matchs sous le maillot du PSG.

Quand un bon joueur arrive en fin de contrat, la Juventus Turin n’est jamais bien loin. Selon TuttoSport, la Vieille Dame hésiterait entre deux opportunités de transfert pour un poste d’ailier. Le premier est le très prometteur Nicolò Zaniolo. Mais le Romain a encore deux ans de contrat et des prétentions salariales élevées. Le second est donc Ángel Di María, et il semblerait que son statut de joueur libre fasse pencher la balance. En plus, les dirigeants turinois seraient confiants quant à une baisse de salaire pour celui qui touche actuellement 10 millions d’euros par an. Pour un contrat de deux ans, ainsi moins risqué en cas de flop.

La Juve a un plan

Ángel Di María n’est pas un jeune talent comme Nicolò Zaniolo, mais à 34 ans, il peut encore rendre de fiers services. C’est sur ce genre d’opportunités que la Juventus Turin a construit son succès au cours de la dernière décennie. Des recrutements tels qu’Andrea Pirlo, Paul Pogba, Sami Khedira ou Dani Alves ont, entre autres, mené les bianconeris à neuf Scudettos d’affilée. Même si cette stratégie a aussi connu des échecs (Lucio, Anelka, Ramsey), elle a souvent payé, car les profils ne sont jamais choisis au hasard. Toujours international, il ne fait aucun doute qu’Ángel Di María en a encore sous la pédale. S’il met la même motivation en Italie que lors de ses premières années en France.

Di María, un vieux monsieur vers la Vieille Dame. (Icon Sport)
Di María, un vieux monsieur vers la Vieille Dame. (Icon Sport)

Au-delà d’une bonne sélection de profil, la Juventus Turin a surtout un plan très solide pour intégrer Ángel Di María dans son effectif. Massimiliano Allegri aurait prévu de bâtir un 4-3-3 la saison prochaine. Le trio d’attaque serait composé du Serbe Dušan Vlahović (arrivé en provenance de la Fiorentina l’hiver dernier) en pointe, de Federico Chiesa (qui devrait être remis de sa rupture des ligaments croisés) sur un des deux côtés, et donc de Di María ou Zaniolo sur l’autre. L’Argentin a déjà joué sur l’aile gauche et aussi au milieu de terrain, mais sa position préférentielle a toujours été sur l’aile droite. 

En recrutant le joueur de 34 ans, la Juve a aussi une petite idée en tête. Les bianconeris seraient également positionnés sur Giacomo Raspadori, le grand espoir de Sassuolo. Prendre Di María en même temps permettrait à la pépite italienne de ne pas débuter avec un statut de titulaire tout de suite. Histoire de lui enlever un peu de pression et de l’intégrer tranquillement dans l’effectif. Et peut-être aussi d’apprendre aux côtés d’un des meilleurs joueurs offensifs de la dernière décennie.

Personne(s) lié(s) à cet article : Angel Di María
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires