dans

L1, Lille, Gourvennec : « Il fallait se lâcher plus, faire encore plus d’efforts »

Un petit ouf pour Gourvennec.

Jocelyn Gourvennec (un peu) soulagé après la victoire du LOSC (iconsport)
Jocelyn Gourvennec (un peu) soulagé après la victoire du LOSC (iconsport)

Mercredi soir, Lille s’est imposé face à Reims lors de la 7eme journée de Ligue 1 (2-1). Une victoire qui permet aux hommes de Jocelyn Gourvennec de respirer un peu. Plus

Une victoire qui soulage Gourvennec

Après un début de saison particulièrement compliqué, le LOSC a retrouvé le chemin de la victoire face à Reims mercredi soir. Toujours sans être brillants, les Lillois ont récupéré trois points importants pour la suite du championnat. Jocelyn Gourvennec, interrogé à l’issue de la rencontre, a apprécié les efforts réalisés par ses joueurs.

« C’était important de marquer et de gagner, d’aller chercher ce petit plus qui fait défaut. Ça été une partie de mon discours avant le match, que ça ne viendrait pas tout seul, qu’il faut faire beaucoup d’efforts. Il faut jouer avec un cœur énorme. Ça bascule du bon côté. On a répondu présent à un moment où il fallait gagner à nouveau, chez nous, en donnant de l’allant à notre public. Il fallait se lâcher plus, faire encore plus d’efforts, en ne jouant pas avec le frein à main. L’équipe était appliquée depuis un moment. Mais il n’y avait pas ce lâcher-prise. C’est donc ça qui entraîne une certaine vitesse dans le jeu. Quand certains déclenchent le pressing, c’est contagieux pour le reste de l’équipe »

Propos repris par Lepetitlillois
Jocelyn Gourvennec sur le banc lillois (iconsport)
Jocelyn Gourvennec sur le banc lillois (iconsport)

Il aurait aimé plier le match en seconde période

Cependant, le tacticien français a avoué qu’il aurait aimé voir son équipe plier le match plus rapidement.

« On fait une première mi-temps pleine, avec de l’allant et du dynamisme, en étant bien organisés, en ne donnant rien à Reims et en étant efficaces. Ce qu’on doit retenir de la soirée, c’est cette efficacité qui nous permet d’ouvrir le score, et qui nous a manqués face à Wolfsburg et à Lens. La deuxième mi-temps s’est faite au mental, on a dû s’accrocher beaucoup. Ils se sont réorganisés, avec l’entrée de Kebbal qui a su jouer très juste entre les lignes. Ça nous a gênés, puis on a corrigé. Les entrées font du bien. Ce qui est dommage, c’est qu’on rate le 3-0 qui tape la barre. Dans ce genre de match, quand on ne se met pas à l’abri, il se passe ce qui se passe : la VAR, le penalty, et ça peut être difficile. Par ailleurs, je pense qu’il y a aussi penalty sur Zeki (Celik). Konan rate son intervention »

Lors du prochain match, samedi, les Dogues se déplaceront sur la pelouse de Strasbourg pour le compte de la 8ᵉ journée de Ligue 1

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires