dans

Loin des terrains, Jack Wilshere a traversé une période difficile

Mais semble aller beaucoup mieux aujourd’hui

Sans club depuis la fin de son contrat avec le club de Bournemouth, Jack Wilshere a traversé une période difficile (IconSport)
Sans club depuis la fin de son contrat avec le club de Bournemouth, Jack Wilshere a traversé une période difficile (IconSport)

Sans club depuis la fin de son contrat à Bournemouth, Jack Wilshere s'entraîne actuellement avec Arsenal. Dans un entretien accordé au Daily Mail, il a évoqué une période difficile qu'il a vécue. Plus

Jack Wilshere n’a plus joué depuis le mois de mai 2021

Si, pour beaucoup, devenir footballeur professionnel ressemble à la vie rêvée, il arrive parfois que certains d’entre eux traversent des moments délicats. Et c’est le cas de Jack Wilshere, dont le dernier match date de mai 2021 lors de sa pige de six mois à Bournemouth. Dans une longue interview accordée au Daily Mail, le milieu de terrain de 30 ans a évoqué avec beaucoup de franchise ses difficultés quotidiennes loin des terrains.

Jack Wilshere a longtemps espéré retrouver une nouvelle équipe. « J’étais dans le déni. J’ai fait une interview télévisée en août et on m’a interrogé sur ma recherche de club. J’ai dit : ‘Ouais, j’espère que quelque chose va arriver la semaine prochaine’. Ça a continué encore et encore et j’ai glissé… Je ne veux pas utiliser le mot « dépression ». Il y a beaucoup de gens dans des positions pires. »

« J’ai failli arrêter »

International anglais et ancien joueur d’Arsenal, Jack Wilshere avoue avoir traversé une longue période délicate. Toutefois, il semble aller beaucoup mieux aujourd’hui. « Mais j’avais des pensées dépressives et négatives, je restais au lit jusqu’à midi, je ne dormais même pas, je me disputais juste avec moi-même. Pourquoi je m’entraîne ? Pour qui je fais ça ? J’étais perdu. J’ai commencé à passer mes diplômes d’entraîneur, mais je n’étais impliqué dans aucun club. Je restais assis toute la journée. C’est le moment le plus proche où j’ai failli arrêter. J’ai eu une conversation honnête avec ma femme. Je lui ai dit : ‘si je deviens gênant pour moi-même, dis-le-moi’. Elle a promis qu’elle le ferait. Mais maintenant, c’est différent. J’ai ce plan, une voie. Les questions que je me posais avant, j’ai beaucoup de réponses. La clé étant : ‘Puis-je encore le faire ?’ Je crois que je peux. »

Aujourd’hui à Arsenal, où il entraîne une équipe de jeunes tout en s’entraînant lui-même avec les professionnels, Jack Wilshere attend et espère une proposition de contrat. Il désire d’ailleurs utiliser l’expérience de ce douloureux moment pour rebondir. « Vous savez quoi, ça m’a aidé à grandir. Quand tu es footballeur, tout est fait pour toi. Regardez ça, j’ai mis ça. J’ai appris à utiliser une perceuse. Ce sont des petites choses aussi, comme nettoyer mes propres chaussures. Et vous connaissez la différence entre s’entraîner sur un terrain d’Arsenal et dans le parc tout seul ? La boue. »

Jack Wilshere, lorsqu'il évoluait sous le maillot d'Arsenal (IconSport)
Jack Wilshere, lorsqu’il évoluait sous le maillot d’Arsenal (IconSport)

Désormais, convaincu qu’il a encore de bonnes années sur les terrains devant lui, Wilshere semble aller mieux. Si, lors de sa carrière, l’international anglais (34 sélections, 2 buts) n’a pas été épargné par les blessures, il souhaite retrouver un club pour démontrer qu’il en a encore sous le pied.« Il y a un manager de haut niveau (Mikel Arteta) et je ne serais pas encore en train de m’entraîner avec l’équipe première si je faisais baisser le niveau ou si je n’arrivais pas à suivre. »

Équipe(s) liée(s) à cet article : Arsenal Football Club (Arsenal)
Personne(s) lié(s) à cet article : Jack Wilshere
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires