dans

Liverpool, Nunez : l’incroyable quadruplé qui rassure

Une performance XXL !

Darwin Nunez a réglé la mire. (Icon Sport)
Darwin Nunez a réglé la mire. (Icon Sport)

Arrivé chez les Reds au tout début de l'été, Darwin Nunez attendait son premier but en cette phase de préparation. L'objectif a été plus qu'atteint face à Leipzig. Plus

Ce jeudi, Liverpool disputait son troisième match de présaison, face aux Allemands du RB Leipzig. Servi par Firmino après un léger cafouillage de la défense, Mohamed Salah a parfaitement lancé les siens du gauche. L’Égyptien est déjà en forme, mais ce n’est pas le principal enseignement de cette rencontre. Darwin Nunez était davantage attendu, il a répondu présent. Une soirée parfaite pour Jürgen Klopp.

Un récital

Entrée après la pause, la recrue uruguayenne a fait le show. Vraisemblablement bien intégrée, elle s’est vu accorder la responsabilité du penalty obtenu par Luis Diaz. Pourtant parti du bon côté, Janis Blaswich, le second gardien de Leipzig, n’a pas su repousser la puissante frappe de l’attaquant. Dans la foulée, ce dernier marquait déjà le but du doublé d’une belle frappe croisée. À la passe, Alexander-Arnold avait bien prévenu qu’il servirait son nouveau coéquipier.

Sans vraiment prendre le temps de souffler, Nunez s’est ensuite offert le coup du chapeau. Bien placé, il est parfaitement venu couper le centre d’Harvey Elliott. Malheureusement pour la formation de Bundesliga, le calvaire ne s’est pas arrêté là. D’abord éconduit par un très bon plongeon du gardien, l’ancien du Benfica Lisbonne a vu sa tête en extension être repoussée en corner. Peu importe, il était écrit qu’il aurait son quadruplé. Trouvé côté gauche, l’avant-centre a ouvert son pied. Pas exempt de tout reproche sur ce coup-là, le portier a commis une faute de main. Félicité par tous ses partenaires, Nunez a donc frappé un grand coup. Une réponse parfaite, tant ses premières sorties avaient été désapprouvées.

Des critiques prématurées

Qu’il est parfois difficile de débuter dans un nouveau club en portant sans cesse l’étiquette de son prix. Recrutée contre 75 millions d’euros, la nouvelle pépite uruguayenne en fait la délicate expérience. Pas forcément bousculé par ses propres supporters, Nunez a néanmoins vu ses deux premières apparitions être vivement discutées. L’impatience des réseaux sociaux a frappé, sans pour autant relever les circonstances atténuantes. Celles-ci sont pourtant bien réelles.

L'idylle prend forme entre Nunez et Klopp. (Icon Sport)
L’idylle prend forme entre Nunez et Klopp. (Icon Sport)

Ainsi, pour certains, c’est un très mauvais Darwin Nunez qui a participé à la débâcle reçue contre Manchester United, en ouverture de présaison. Cependant, en regardant ce match de plus près, on se rend compte que l’attaquant n’est entré qu’à l’heure de jeu, comme la majorité des cadres de Liverpool. Une occasion manquée, il n’en fallait pas plus pour lui tomber dessus. Trois jours plus tard, face à Crystal Palace, il est de nouveau resté muet. Mais, là encore, il a débuté la rencontre après la pause. Toujours dans l’optique de faire jouer les jeunes, Klopp l’avait même sorti à la 78′. Un quadruplé en 45 minutes devrait donner du répit au nouveau buteur de Liverpool. Il est prévenu, il faudra visiblement affoler les compteurs pour être épargné par la critique. Le 27, Liverpool rencontrera l’autre club Red Bull : Salzbourg. Une ultime répétition avant le premier match officiel de la saison, trois jours plus tard contre Manchester City, à l’occasion du Community Shield.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Liverpool
Personne(s) lié(s) à cet article : Darwin Nuñez
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires