dans

Lille, Mercato : Reinildo à Madrid pour signer son contrat

Le LOSC a refusé un transfert dès cet hiver pour son latéral gauche titulaire

À 28 ans, Reinildo découvrira l'Atlético de Madrid à partir du 1er juillet prochain (iconsport)
À 28 ans, Reinildo découvrira l'Atlético de Madrid à partir du 1er juillet prochain (iconsport)

À Lille depuis 2019, Reinildo (28 ans) quittera le LOSC en fin de saison. Le latéral gauche mozambicain, libre de s'engager où il le souhaite depuis le 1er janvier, est à Madrid pour s'engager avec l'Atlético. Plus

Reinildo est à Madrid

Annoncé par L’Équipe depuis plusieurs jours, le forcing de l’Atlético de Madrid dans le dossier Reinildo va déboucher sur la signature du latéral gauche du LOSC en faveur des Colchoneros. Ce lundi 24 janvier, le Mozambicain a été aperçu dans la capitale espagnole où il doit passer des tests médicaux. Une fois ceux-ci effectués, Reinildo s’engagera pour les prochaines saisons en faveur du club dirigé par Diego Simeone.

Le LOSC a refusé un transfert cet hiver

Toutefois, le gaucher de 28 ans ne rejoindra les rangs de l’Atlético qu’à compter du 1er juillet prochain. Libre au 30 juin 2022, il quittera alors Lille contre aucune indemnité de transfert. Pourtant, le LOSC a reçu lors de ce mercato d’hiver une offre ferme du club espagnol, désireux de pouvoir compter sur Reinildo dès le mois de janvier. Mais les dirigeants nordistes ont rejeté cette possibilité et préféré s’asseoir sur quelques millions pour un joueur qui leur en avait coûté trois en 2019 et qui a marqué son premier but avec le club mercredi dernier (contre Lorient, 3-1).

Contre Lorient, Reinildo a marqué son premier but avec Lille (iconsport)
Contre Lorient, Reinildo a marqué son premier but avec Lille (iconsport)

Reinidlo finira la saison à Lille

Alors qu’il évoluait au CF Belenenses au Portugal, Reinildo avait été prêté avec option d’achat au LOSC en 2019. Satisfaits des performances du latéral, les Dogues avaient versé trois millions d’euros pour s’attacher les services du joueur, devenu indiscutable dans son couloir gauche. À Lille, avec qui il compte 88 matchs, la volonté de pouvoir disposer du joueur, notamment lors du huitième de finale de Ligue des champions contre Chelsea, l’a emporté. D’autant que Domagoj Bradarić n’a jamais convaincu à Lille et que Gabriel Gudmundsson donne pour le moment satisfaction à Jocelyn Gourvennec dans un rôle de joker plus haut sur le terrain. Avant, peut-être, de s’installer en défense à compter de l’été prochain.

Personne(s) lié(s) à cet article : Reinildo
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires