dans

Ligue 1 : le match Monaco – Lyon (J23) joué… en Chine ?

Les clubs ont déjà donné leur accord !

La Ligue, l'AS Monaco et l'Olympique Lyonnais souhaiteraient que le match retour en Ligue 1 entre les deux clubs se joue en Chine en février prochain (iconsport)
La Ligue, l'AS Monaco et l'Olympique Lyonnais souhaiteraient que le match retour en Ligue 1 entre les deux clubs se joue en Chine en février prochain (iconsport)

Dans sa quête d'une meilleure valorisation de la Ligue 1, la LFP souhaite que Monaco et Lyon disputent leur affrontement retour en Chine en février prochain. Alors que les deux clubs ont donné leur accord, la délocalisation est désormais soumise à l'approbation de la FIFA qui s'est déjà montrée opposée à un tel projet par le passé. Plus

Monaco et Lyon veulent jouer un match de Ligue 1 à Shanghai

Après le Trophée des champions, organisé hors des frontières depuis 2009 (exception faite de l’édition 2020), la Ligue de Football Professionnel songe cette fois à délocaliser à l’étranger une rencontre du championnat de France ! Selon une information de L’Équipe publiée ce jeudi 21 octobre, la LFP, en accord avec l’AS Monaco et l’Olympique Lyonnais, envisage de faire disputer le choc de la 23e journée de L1 opposant les deux équipes à Shanghai (Chine) lors du premier week-end de février. Une opération qui entre dans la volonté de la Ligue de favoriser une meilleure valorisation de son produit phare. Dans un contexte économique délicat et alors que la L1 est le championnat du « Top 5 européen » qui perçoit, de très loin, le plus faible montant lié aux droits vendus à l’international.

Aulas confirme la volonté des deux clubs et parle d’une « opération ambitieuse pour la Ligue 1 »

Dans l’article paru sur le site du quotidien, Jean-Michel Aulas, président de l’OL, confirme cette volonté commune tout en expliquant que « la Ligue, avec son président Vincent Labrune, est à l’origine de ce projet. » Avant de poursuivre : « J’ai invité à dîner Oleg (Petrov, vice-président de Monaco) samedi soir. On en a parlé longuement. Monaco est d’accord, et moi j’ai donné un accord de principe sous réserve que la logistique suive parce que ça fait quand même un gros déplacement. Mais effectivement, Monaco et nous sommes d’accord pour délocaliser le match du mois de février. Il s’agit d’une opération ambitieuse pour l’image de la L1 et sa diffusion. »

Volland et Caqueret pourraient s'affronter en Chine en février prochain pour le match retour entre Monaco et Lyon en Ligue 1 (iconsport)
Volland et Caqueret pourraient s’affronter en Chine en février prochain pour le match retour entre Monaco et Lyon en Ligue 1 (iconsport)

Comme le rappelle L’Équipe, l’ASM et l’OL ont notamment donné leur accord à cette délocalisation en raison des relations commerciales qu’ils entretiennent avec la Chine. Pour rappel, le club lyonnais est même détenu en partie par un actionnaire de l’empire du Milieu.

La délocalisation soumise à l’approbation de la FIFA

Toutefois, si la Ligue et les deux clubs sont d’ores et déjà d’accord pour jouer cette rencontre en Asie, leur volonté pourrait se heurter à l’avis contraire de la FIFA. Sans autorisation de cette dernière, il est impossible d’organiser une rencontre de championnat hors des frontières d’une association membre. C’est ainsi qu’en 2018, la Ligue de football espagnol, sous l’impulsion de Javier Tebas, avait dû renoncer à l’idée d’organiser un match entre Gérone et le FC Barcelone à Miami, aux États-Unis après que l’instance mondiale a refusé une telle délocalisation.

Trois ans plus tard, la LFP espère que la FIFA a revu sa position sur la question. Les supporters des deux camps beaucoup moins…

Équipe(s) liée(s) à cet article : AS Monaco, Olympique lyonnais (OL)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires