dans

Les premiers mots de Lucien Favre après son retour à Nice

Un comeback couronné de succès ?

Lucien Favre, le nouvel entraîneur de l'OGC Nice (Icon Sport)
Lucien Favre, le nouvel entraîneur de l'OGC Nice (Icon Sport)

Hier lundi 27 juin 2022, Lucien Favre a été présenté en qualité de nouvel entraîneur de l'OGC Nice. Il s'agit d'un comeback pour le technicien suisse, déjà sur le banc des Aiglons entre 2016 et 2018. L'intéressé semblait ravi de ce retour. Morceaux choisis. Plus

C’est fait. Annoncé depuis plusieurs jours au stade de rumeur, Lucien Favre a été officiellement présenté en qualité de nouvel entraîneur de l’OGC Nice en ce début de semaine. Une arrivée qui scelle également le départ de Christophe Galtier. Probablement pour le Paris Saint-Germain. Le Suisse de 64 ans, passé par le Borussia Dortmund entre ses deux expériences niçoises, était tout sourire au moment de sa présentation en compagnie du président des Aiglons, Jean-Pierre Rivère.

Une première expérience plutôt intéressante

« Nice, c’est quelque chose de spécial pour moi, ça s’est bien passé de 2016 à 2018, au niveau sportif et humain. » D’emblée, Lucien Favre plante le décor. Il faut dire que la saison 2016/2017 aura été une franche réussite avec cette belle troisième place en Ligue 1. Dans la foulée, l’OGC Nice avait remporté son troisième tour préliminaire de Ligue des champions avec panache face aux Néerlandais de l’Ajax Amsterdam. Avant de chuter, nettement, contre les Italiens du Napoli au tour suivant.

Lucien Favre sur le banc de l'OGC Nice (Icon Sport)
Lucien Favre sur le banc de l’OGC Nice (Icon Sport)

Puis, le parcours des Aiglons en Ligue Europa aura été relativement correct. Un parcours hélas conclu par cette élimination dès les seizièmes de finale par les Russes du Lokomotiv Moscou. La saison suivante aura été bien moins faste pour le Gym de Favre, avec une très modeste huitième place à la clé. Désormais, il est temps de se tourner vers l’avenir. Avec des objectifs sensiblement élevés.

Nice doit faire en sorte de progresser et de faire des belles choses pendant la période de transferts, afin de finir régulièrement dans les trois premiers. À moyen terme, d’ici deux ans, on doit régulièrement finir dans les trois premiers, et même plus.

Lucien Favre, le nouvel entraîneur de l’OGC Nice, en conférence de presse.

Pour Favre, le mercato s’annonce capital

Interrogé sur le mercato de l’OGC Nice, le nouveau coach Lucien Favre n’a pas caché que les choses risquaient de bouger dans les prochains jours : « Certainement qu’il y aura des transferts, Arsène Wenger disait que le mercato était la chose la plus importante quand il était à Arsenal, et c’est mon avis aussi. » Tout en confirmant que les jeunes talents du club ne devraient pas aller voir ailleurs cet été : « Amine Gouiri et Khéphren Thuram, ils vont rester. Todibo reste aussi. » Comme ça, les choses sont claires.

Entre sa première et sa seconde saison à Nice, coach Lucien Favre avait perdu plusieurs éléments importants de son effectif. Cette fois, il s’agira de ne pas de reproduire les mêmes erreurs, surtout avec les moyens supérieurs proposés par INEOS. « Ces périodes sont très importantes. Un ou deux joueurs, ça peut faire des différences énormes, pour un titre ou une qualification. Mais je ne veux pas dicter quoi que ce soit, je ne suis pas comme ça et je ne serai jamais comme ça. Il faut échanger et après on tranche car il faut faire un choix« , a conclu le Suisse, toujours plein de sagesse.

Équipe(s) liée(s) à cet article : OGC Nice
Personne(s) lié(s) à cet article : Lucien Favre
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires