dans

Le baromètre Ligue 1 : Les notes de la 30ème journée

Pas de 10/10 cette semaine.

Payet et l'OM ont réalisé une très bonne opération lors de la 30ème journée de Ligue 1. Icon Sport
Payet et l'OM ont réalisé une très bonne opération lors de la 30ème journée de Ligue 1. Icon Sport

Des buts, du spectacle, quelques surprises. La 30ème journée de Ligue 1 a rendu son verdict avec en point d'orgue ce PSG-Lorient. Certaines équipes ont frappé fort, comme l'Olympique de Marseille ou Troyes. D'autres ont faibli. Découvrez les notes de cette nouvelle journée de championnat de France. Plus

Marseille et Troyes, les grands gagnants (9/10)

L’Olympique de Marseille a dû être patient. Sur et en dehors du terrain. Son match contre l’AS Saint-Étienne, initialement prévu le samedi 02 avril (21h), a finalement dû être reporté au lendemain à cause de la neige du Forez. Et face à l’ASSE, une erreur de Pau Lopez avait mis l’OM dans de beaux draps, avant que les Phocéens ne se refassent juste avant la mi-temps sur pénalty. Les hommes de Jorge Sampaoli ont finalement déroulé en deuxième période pour s’imposer et ainsi prendre de l’avance à la deuxième place de Ligue 1. Grâce à cette victoire, les Marseillais comptent désormais trois points d’avance sur Nice, accroché à domicile par le Stade Rennais.

L'OM s'est largement imposé sur la pelouse de l'ASSE en Ligue 1. Icon Sport
L’OM s’est largement imposé sur la pelouse de l’ASSE en Ligue 1. Icon Sport

Autre club qui a réalisé une grande opération ce week-end, c’est Troyes. L’ESTAC recevait Reims au stade de l’Aube et a pris trois points plus que précieux dans la course au maintien. Grâce à l’éternel Renaud Ripart, dans le temps additionnel de la rencontre. En supériorité numérique durant une grande partie du match, les hommes d’Irles ont su être patients avant de porter l’estocade dans les derniers instants du match. Une victoire qui leur permet de voir venir désormais, avec 32 points. Le maintien se rapproche de plus en plus pour Adil Rami et les siens.

Strasbourg à l’affût, Rennes sur le podium de Ligue 1 (8/10)

Le Racing Club de Strasbourg avait fort à faire en ce dimanche midi, face au RC Lens, à la Meinau. Mais dans un match âpre, marqué par deux pénaltys sifflés pour les locaux, ce sont bien les hommes de Julien Stéphan qui sont sortis vainqueurs de ce choc. Une victoire 1-0 grâce à une réalisation de Ludovic Ajorque des onze mètres qui permet à Strasbourg de passer devant l’OGC Nice et de se placer à la quatrième place au classement.

Et les Alsaciens sont désormais très proches du podium, refermé par le Stade Rennais. En déplacement à l’Allianz Riviera pour y affronter le Gym, les hommes de Bruno Génésio ont arraché un point dans les dernières minutes du match grâce à Martin Terrier. Dans un match équilibré, la bonne affaire est bel et bien réalisée par les Rennais, troisièmes de Ligue 1, et l’une des équipes les plus en forme du championnat. Et si les Bretons visaient encore plus haut ?

Duel entre Christopher Wooh (Lens) et Ludovic Ajorque (Strasbourg), en Ligue 1. (Icon Sport)
Duel entre Christopher Wooh (Lens) et Ludovic Ajorque (Strasbourg), en Ligue 1. (Icon Sport)

Le PSG se remet la tête à l’endroit (7/10)

Après la claque reçue en Principauté face à l’AS Monaco (3-0), le Paris Saint-Germain retrouvait la Ligue 1 et le Parc des Princes. Des sifflets pour Mauricio Pochettino, par pous les joueurs. En revanche, un silence du CUP et des ultras parisiens, une nouvelle fois. Face à Lorient, le PSG a fait le boulot pour repartir de l’avant, en vue de la fin de la saison. Certes, les Parisiens n’ont plus que le championnat à jouer, mais c’est aussi le record de l’AS Saint-Étienne qui tend les bras au club de la capitale.

Une nouvelle célébration pour Hakimi et Mbappé après le deuxième but du PSG (iconsport)
Une nouvelle célébration pour Hakimi et Mbappé après le deuxième but du PSG (iconsport)

Et grâce à cette victoire tout en gestion face à Lorient, le PSG s’est remis la tête à l’endroit. Des buts de Neymar, Mbappé et Leo Messi pour laver partiellement l’image nauséabonde montrée à Monaco deux semaines plus tôt.

Nantes consistant, l’OL d’une courte Tetê (6/10)

Dans le ventre mou du classement, l’OL devait se faire pardonner face à un public très mécontent des derniers résultats lyonnais. Et à raison. Face à Angers, Lyon s’est imposé mais s’est aussi fait peur. Malgré un doublé de Dembélé, le SCO avait réussi à recoller à deux reprises, mettant en exergue les réelles faiblesses défensives des Gones. Et c’est finalement grâce à un but de sa nouvelle recrue, Tetê, que l’OL est parvenu à prendre trois points leur permettant de prendre la neuvième place du classement, à égalité avec le FC Nantes.

Car les Nantais, eux aussi, l’ont emporté. Et sur le même score que l’OL, trois buts à deux. Dans un Gabriel-Montpied glacial, les Canaris ont battu des Clermontois toujours à la lutte pour le maintien. Mais réduits à dix, les locaux ont perdu leurs nerfs, à l’image de leur coach, Pascal Gastien, une nouvelle fois exclu. Finaliste de la Coupe de France, les hommes d’Antoine Kombouaré confirment leur bonne saison en Ligue 1, et tenteront de finir le plus haut possible.

Lille déçoit encore, Bordeaux s’accroche comme il peut (4/10)

Match nul et vierge, le seul de la journée, sur la pelouse du Pierre Mauroy. Lille recevait des Girondins de Bordeaux au bord de l’implosion, et avec un pied et demi en Ligue 2. Incapable de maintenir sa cage inviolée de la saison, les Bordelais ont miraculeusement pu repartir de Lille avec les valises vides, et un peu d’espoir en prime. Le LOSC, en supériorité numérique pendant plus d’une mi-temps, a buté sur les poteaux et les gants de Gaëtan Poussin, préféré à Costil, et à une malchance assez hors du commun. Les Lillois se sont vus refuser trois buts pour hors-jeu, et n’ont pas réussi à forcer le verrou bordelais. Les hommes de Gourvennec patinent, une nouvelle fois, ce qui pourrait provoquer des problèmes en interne.

Malgré 3 buts hors-jeu, le LOSC ne parvient pas à se défaire des Girondins de Bordeaux. / Icon Sport
Malgré 3 buts hors-jeu, le LOSC ne parvient pas à se défaire des Girondins de Bordeaux. / Icon Sport

Pour les Girondins, privés de plusieurs cadres, ce point du match nul est synonyme d’espoir, avant de recevoir le FC Metz le week-end prochain au Matmut Atlantique. Face aux concurrents directs (Bordeaux accueillera Metz, Saint-Étienne et Lorient), il faudra marquer pour croire au miracle. Et ça, c’est une autre histoire.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires