dans

La fédération russe demande l’éviction du sélectionneur de l’Ukraine

Le conflit continue de toucher le sport.

Oleksandr Petrakov est à la tête de l'équipe ukrainienne. (Icon Sport)
Oleksandr Petrakov est à la tête de l'équipe ukrainienne. (Icon Sport)

Alors que le sélectionneur de l'Ukraine s'était exprimé sur l'invasion de son pays plus tôt dans l'année, la Russie a demandé à l'UEFA qu'il soit sanctionné. Plus

Une interview mal perçue

En avril dernier, dans une interview accordé au Guardian, Oleksandr Petrakov, le sélectionneur de l’Ukraine, avait livré son ressenti sur la guerre qui ébranle son pays. Très concerné par le conflit, le natif de Kiev avait pensé à en devenir acteur. « Je pensais que s’ils venaient à Kiev, je prendrais une arme et défendrais ma ville. J’ai 64 ans, mais je trouvais que c’était normal de faire ça. Je pense que je pourrais éliminer deux ou trois ennemis » avait-il ainsi déclaré.

L'Ukraine de Yarmolenko s'était inclinée face au Pays de Galles de Davies en barrage de Coupe du Monde. (Icon Sport)
L’Ukraine de Yarmolenko s’était inclinée face au Pays de Galles de Davies en barrage de Coupe du Monde. (Icon Sport)

Cette prise de parole n’a pas laissé insensible en Russie. Toujours selon le Guardian, Denis Rogachev, secrétaire général adjoint de l’Union du football russe (FUR), a ainsi adressé une lettre à l’organe de contrôle, d’éthique et de discipline de l’UEFA. Dans celle-ci, Petrakov est accusé d’avoir enfreint les codes de conduite en appelant à l’interdiction des Russes du sport international, tout en exprimant sa volonté de rejoindre les forces armées de son pays.

Petrakov sanctionné durement ?

Dans sa plainte, la FUR affirme que le sélectionneur ukrainien a effectué un appel à la violence, et qu’il a eu des propos discriminatoires à l’encontre de la Russie. L’organisme relève aussi le précédent d’une interdiction à vie et d’une amende de 100 000€ infligées à un employé de Karabagh, en Azerbaïdjan. Ce dernier avait appelé à tuer les Arméniens via une publication sur Facebook.

En Ukraine, Petrakov a été défendu par sa fédération. Celle-ci rappelle que l’entraîneur avait avant tout pensé à défendre sa patrie, et qu’il n’a d’ailleurs pas été accepté dans l’armée en raison de son manque d’expérience militaire. Aussi, l’Association ukrainienne de football a posé une question cinglante : « De quel type de discrimination pouvons-nous parler par rapport à une nation qui commet délibérément un génocide contre une autre nation ? »

S’il n’a pas été contraint de délaisser sa fonction, Petrakov a tout de même été averti par l’UEFA. Il s’est aussi vu infliger une amende, que la fédération ukrainienne a choisi de prendre en charge. Pour ce qui est de la Russie, elle ne pourra pas prendre part à l’Euro 2024.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Ukraine
Personne(s) lié(s) à cet article : Oleksandr Petrakov
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires