dans

Kalidou Koulibaly (Naples) à nouveau victime d’insultes racistes en Serie A

Jusqu’où faut-il aller pour que les instances italiennes décident enfin de prendre les mesures qui s’imposent ?

Kalidou Koulibaby sous le maillot de Naples (IconSport)
Kalidou Koulibaby sous le maillot de Naples (IconSport)

Lors de la rencontre de Serie A entre la Fiorentina et Naples (1-2), dimanche 3 octobre, de nouvelles insultes racistes sont tombées des tribunes en ciblant Kalidou Koulibaly. Ce n'est malheureusement pas une première pour le défenseur franco-sénégalais du Napoli, qui souhaite que les coupables soient bannis de stade à vie. Plus

Koulibaly veut que les coupables soient bannis des stades à vie

Les joueurs de Naples Kalidou Koulibaly, Victor Osimhen et André-Frank Zambo Anguissa ont été victimes d’insultes racistes sur la pelouse de la Fiorentina (1-2), dimanche 3 octobre en Serie A. Dans la foulée, la Fédération italienne de football a annoncé l’ouverture d’une enquête. De son côté, le défenseur central Kalidou Koulibaly a demandé à ce que les coupables soient « bannis de stade à vie » , comme il l’a exprimé sur Twitter. L’international sénégalais a d’ailleurs vivement réagi sur le chemin des vestiaires en allant s’expliquer avec les personnes concernées. « Tu as dit singe ? Viens ici et dis-le moi en face ! » , s’est-il écrié.

À l’issue de la rencontre, la Fiorentina a présenté ses excuses à Kalidou Koulibaly. Quant au parquet, il a pris la décision de se rapprocher de la préfecture de Florence. L’objectif sera d’obtenir des informations supplémentaires pour son enquête. « Concernant les expressions de type raciste prononcées par les supporters de la Fiorentina à Kalidou Koulibaly, le parquet fédéral a ouvert une enquête après avoir pris connaissance des rapports de ses propres inspecteurs et entendu le joueur « , a indiqué la Fédération italienne dans un bref communiqué.

Victor Osimhen s’est également exprimé

Victor Osimhen, l’ancien attaquant nigérian du LOSC, a également tenu à s’exprimer sur les réseaux sociaux. « Parlez à vos enfants, vos parents pour leur faire comprendre à quel point c’est dégoûtant de haïr un individu à cause de la couleur de sa peau. »

Le racisme est un fléau mondial, et le calcio italien est malheureusement abonné à cette problématique. Cette saison ne fait pas exception. Après Mike Maignan et Tiémoué Bakayoko, les joueurs français de l’AC Milan, ce sont donc les trois joueurs de Naples sus-cités qui ont subi cela sur un terrain.

Kalidou Koulibaly, victime d'insultes racistes lors du match contre la Fiorentina (IconSport)
Kalidou Koulibaly, victime d’insultes racistes lors du match contre la Fiorentina (IconSport)

Cette ignominie doit cesser et les instances devront un jour se positionner durement pour parvenir à cela. Ces dernières paraissent pour le moment bien trop timides lorsqu’il s’agit de se saisir de ce fléau à bras le corps…

Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires