dans

Italie : Fatigué, Marco Verratti rentre à Paris !

Verratti est rentré à Paris, fatigué de l'élimination de l'Italie. / Icon Sport
Verratti est rentré à Paris, fatigué de l'élimination de l'Italie. / Icon Sport

Alors que l’Italie doit se déplacer en Turquie pour un match qui ne comptera que pour du beurre, le milieu de terrain Marco Verratti a pu rentrer chez lui à Paris, fatigué. Plus

Verratti a quitté la Nazionale

Cela n’a échappé à personne. La sélection italienne ne participera pas à la Coupe du monde 2022 au Qatar, pour la deuxième fois d’affilée. En effet, les joueurs de Roberto Mancini se sont faits surprendre à la toute dernière minute lors de la réception de la Macédoine du Nord. L’ambiance au sein de la Squadra Azzura n’est pas au beau fixe ce samedi. Fait à noter, Marco Verratti a été laissé au repos et libéré par sa sélection.

En effet, Marco Verratti a été jugé fatigué et indisponible pour jouer la prochaine rencontre face à la Turquie. Ce match sera l’occasion de voir s’affronter les deux perdants de cette branche de barrages pour se qualifier à la prochaine Coupe du monde. De leur côté, les Turcs s’étaient inclinés face au Portugal.

Un mois de mars désastreux

Pour Verratti, ce mois de mars s’apparente à un désastre total. Il doit être dur psychologiquement de se faire éliminer de la sorte en Ligue des champions, puis de rater une nouvelle fois une Coupe du monde. En effet, depuis le début de sa carrière, le milieu de terrain du PSG n’a joué que deux matchs lors d’un Mondial. C’était en 2014. Depuis, l’Italie n’a pas participé à la Coupe du monde 2018 gagnée par la France, et ne participera pas à celle au Qatar.

Verratti et Donnarumma aimeraient oublier ce mois de mars. / Icon Sport
Verratti et Donnarumma aimeraient oublier ce mois de mars. / Icon Sport

Donc, sauf un troisième revirement de situation, l’Italie ne refoulera pas une pelouse d’une Coupe du monde avant l’édition 2026, soit 12 ans après la dernière fois. Une chose qu’a du mal à digérer Marco Verratti : « Maintenant, c’est dur, c’est difficile à comprendre, c’est une grosse déception. Nous avons dominé, nous avions l’obligation de gagner, nous étions supérieurs. C’est un gros cauchemar. On aurait pu faire mieux, le foot, c’est comme ça. C’est dur, c’est dur à expliquer. Avec l’équipe qu’on a, on avait tout pour jouer la Coupe du monde. J’ai connu le plus grand bonheur cet été et je serai toujours fier de mes coéquipiers. Tout le monde a donné le meilleur de lui-même, mais ce soir ça n’a pas suffi. »

Équipe(s) liée(s) à cet article : Italie
Personne(s) lié(s) à cet article : Marco Verratti
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires