dans

Hulk : ses caractéristiques physiologiques donnent des sueurs froides au staff de son club !

Hulk, une bête qui fait couler beaucoup d'encre... et de sueur ! Icon Sport
Hulk, une bête qui fait couler beaucoup d'encre... et de sueur ! Icon Sport

Hulk, le célèbre attaquant brésilien connu pour sa carrure de déménageur, continue d'impressionner par ses performances athlétiques. Et comme vient de le révéler le préparateur physique de son club brésilien, son corps se démarque aussi par sa transpiration abondante. Tellement abondante qu'elle fait subir un régime draconien à Hulk après chaque match ! Plus

Le phénomène Hulk est de retour ! Le célèbre attaquant brésilien, connu pour son physique d’armoire à glace, fait un peu moins parler de lui depuis quelques années. Mais récemment, il s’est de nouveau retrouvé au centre de l’attention. Et encore une fois en raison de son corps hors normes… qui ne cesse de nous surprendre !

Hulk sous le maillot du Shanghai SIPG, en Chine. Icon Sport
Hulk sous le maillot du Shanghai SIPG, en Chine. Icon Sport

Les incroyables dépenses d’énergie du géant Hulk

Bien sûr, Hulk ne se transforme pas en incroyable géant vert à l’instar de son homonyme de Marvel. Mais l’attaquant brésilien dispose de caractéristiques physiologiques dignes d’un super-héros, à en croire les confidences du staff médical de l’Atlético Mineiro. En effet, selon Roberto Chiari, le préparateur physique du club, Hulk dépenserait tellement d’énergie sur le terrain qu’il perdrait jusqu’à 5 kilos de sueur par match !

Interrogé à la télévision du club TV Galo, le « monsieur performance » du club brésilien a donné quelques détails.

« Hulk transpire beaucoup, cela ne veut pas dire que c’est mauvais. En fait, l’athlète qui transpire beaucoup utilise le mécanisme le plus efficace pour dissiper sa chaleur corporelle, c’est-à-dire par la transpiration. « 

Roberto Chiari au micro de TV Galo.
Hulk en demi-finale de la Coupe du Monde 2014 avec le Brésil. Icon Sport
Hulk en demi-finale de la Coupe du Monde 2014 avec le Brésil. Icon Sport

Un géant à couver

Et cela a des conséquences sur la santé de Hulk. Si le préparateur physique souligne que cela ne représente pas un danger pour son intégrité physique, l’attaquant brésilien requiert tout de même une attention particulière, notamment d’un point de vue de l’hydratation.

« Après les entraînements et les matchs, il fait partie des premiers à qui on donne une boisson énergisante pour qu’il puisse récupérer. Tant que nous faisons attention à lui, cela ne pose aucun problème » , rassure Roberto Chiari.

Roberto Chiari au micro de TV Galo.

Hulk, un globe-trotter aux nombreux trophées

Formé au Brésil, Hulk a lancé sa carrière en choisissant une destination étonnante : le Japon. Dans un championnat où l’aspect physique est mineur, Hulk et son physique de déménageur détone. Il attire vite l’intérêt du FC Porto, qu’il rejoint en 2008. Il y restera quatre ans, le temps de marquer 78 buts en 170 matchs et de remporter la Ligue Europa 2011 aux côtés de Lisandro Lopez, le futur attaquant de l’Olympique lyonnais.

Hulk en finale de la Ligue Europa 2011 avec le FC Porto. Icon Sport
Hulk en finale de la Ligue Europa 2011 avec le FC Porto. Icon Sport

Hulk a ensuite pris la direction du Zénith Saint-Pétersbourg, pour un transfert monumental à l’époque : 50 millions d’euros. Ses 77 buts en 148 rencontres justifieront en partie l’investissement consenti. Comme plusieurs membres de la Seleção brésilienne (Oscar, Paulinho, Renato Augusto…), il choisit ensuite de s’exiler en Chine. A la clé, un contrat record à 20 millions d’euros de salaire par an au Shanghai SIPG. Ce n’est que depuis le 21 janvier dernier que le joueur de 34 ans a fait son retour au pays, à l’Atlético Mineiro. Comme partout, il a réussi à faire parler la poudre en misant sur son physique hors du commun, son accélération et surtout sa frappe surpuissante. De quoi mériter amplement son surnom.

Hulk au Zenit. Icon Sport
Hulk au Zenit. Icon Sport

Seule l’Allemagne de 2014 a pu mettre Hulk à terre

Celui qui a joué sur trois continents peut aussi s’enorgueillir d’une jolie carrière en équipe nationale du Brésil. Celui qui a commencé à s’installer dans le onze du Brésil à partir de 2012 a même remporté les JO la même année et la Coupe des Confédérations en 2013. De quoi foncer vers la Coupe du monde 2014 à domicile avec un statut de titulaire…

Le Brésil est favori de la compétition, et le Graal semble à portée de main pour Hulk. Des espoirs qui seront brutalement fracassés en demi-finale par l’Allemagne (1-7), où Hulk assistera impuissant au naufrage des siens, avant d’être sorti à la mi-temps. Mais il en faut plus que ça pour terrasser un super-héros, qui continue de terroriser les défenses à 34 ans !

Hulk à terre en demi-finale de la Coupe du Monde 2014 contre l'Allemagne (1-7). Icon Sport
Hulk à terre en demi-finale de la Coupe du Monde 2014 contre l’Allemagne (1-7). Icon Sport
Personne(s) lié(s) à cet article :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires