dans

Avant Bordeaux-OM, le directeur technique des Girondins dézingue la LFP et s’en prend à l’OM

« Notre club n’a pas été respecté »

Admar Lopes, le directeur technique de Bordeaux. Icon Sport
Admar Lopes, le directeur technique de Bordeaux. Icon Sport

Admar Lopes, le directeur technique de Bordeaux, s'est présenté en conférence de presse à la veille du match contre l'OM, vendredi 7 janvier à 21h. Le dirigeant a renouvelé la demande des Girondins de reporter la rencontre en raison du nombre très élevé de cas de Covid-19 au sein de l'effectif. Mais la LFP reste ferme tandis que l'OM souhaite le maintien du match, ce qu'Admar Lopes a fustigé. Plus

Admar Lopes (Bordeaux) : « notre club n’a pas été respecté »

Admar Lopes, le directeur technique de Bordeaux, ne comprend toujours pas. Comment la LFP peut-elle décider de maintenir le match contre l’OM, vendredi 7 janvier, malgré un nombre de joueurs positifs au Covid-19 exceptionnellement élevé chez les Girondins ? Le Portugais a exprimé toute sa colère en conférence de presse.

« On a huit joueurs indisponibles pour le Covid. On a six joueurs qui ont repris mercredi (5 janvier) et qui sont encore positifs. Nos médecins disent qu’ils ne sont pas prêts physiquement à jouer. (…) Le protocole parle de 11 cas en même temps mais nous on a eu 21 cas en trois semaines. Notre situation n’est pas prévue par le protocole. On est tous dans l’adaptation. On le fait tous les jours aux Girondins mais les instances dont la Ligue doivent aussi le faire. (…) Je suis en colère. Notre club n’a pas été respecté, l’histoire de ce match où on est invaincu depuis 44 ans n’est pas respectée.« 

Admar Lopes, le directeur technique de Bordeaux, en conférence de presse

« Des joueurs me disaient qu’ils ne se sentaient pas en forme, ils ne veulent pas jouer le match »

Admar Lopes a ensuite fait le point sur la situation.

On a eu la réponse de la Ligue ce jeudi matin (6 janvier) et on est en contact avec la LFP, surtout notre médecin qui tient au courant celui de la Ligue. On espère encore ne pas jouer. Nous avons fait des tests PCR ce jeudi (6 janvier) et on attend les résultats. (…) Je ne comprends pas pourquoi l’OM veut jouer. Des joueurs me disaient cette semaine qu’ils ne se sentaient pas en forme pour s’entraîner. Ils ne veulent pas jouer le match. Si on a 11 joueurs indisponibles à cause du Covid-19 ce jeudi, on demandera encore le report. On aura une décision définitive demain matin (vendredi 7 janvier) sur le maintien ou le report du match. »

Admar Lopes, le directeur technique de Bordeaux, en conférence de presse

Décision définitive vendredi 7 janvier à 16 heures

L’entraîneur de Bordeaux, Vladimir Petković, s’est lui montré fataliste. « Nous nous préparons comme on le fait toujours, ce n’est pas facile mais on se prépare pour le gagner. C’est inutile de spéculer. Nous devons être réalistes et la réalité c’est que nous devons jouer. J’écoute les docteurs, la Ligue et je dois faire tout mon possible pour composer avec la situation. J’essaye de prendre des actions préventives, par exemple j’ai 7 jeunes sur la liste des 30. »

Vladimir Petkovic, l'entraîneur de Bordeaux, et Admar Lopes, le directeur technique des Girondins. Icon SPort
Vladimir Petkovic, l’entraîneur de Bordeaux, et Admar Lopes, le directeur technique des Girondins. Icon SPort

Si la LFP a fait évoluer son protocole sanitaire concernant la tenue des matchs en période d’épidémie, elle oblige toujours les clubs de Ligue 1 à disputer un match s’il n’y a pas au moins 20 absents sur une liste de 30 joueurs adressée à la LFP. En l’état actuel, Bordeaux ne dénombre pas 20 joueurs forfaits, et doit donc jouer le match contre l’OM. Cependant, le protocole stipule aussi la prise en compte de tout élément sanitaire nouveau jusqu’à cinq heures du coup d’envoi. Il faudra donc attendre jusqu’à 16h, vendredi 7 janvier, pour faire un dernier point sur la situation et savoir si le match sera reporté ou maintenu.

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires