dans

FC Barcelone : un mercato déconcertant mais très utile

Un nouveau départ pour le Barça ?

Le FC Barcelone a été contraint de se séparer d'Antoine Griezmann et de Lionel Messi lors du mercato estival. Icon Sport
Le FC Barcelone a été contraint de se séparer d'Antoine Griezmann et de Lionel Messi lors du mercato estival. Icon Sport

Le marché des transferts a refermé ses portes, et le FC Barcelone a surtout été actif dans le sens des départs. Lionel Messi et Antoine Griezmann ont quitté le club, laissant derrière eux une équipe affaiblie, mais un club assaini. Plus

Le FC Barcelone mise sur des joueurs libres

Le Barça avait parfaitement commencé son mercato estival en bouclant les arrivées de Memphis Depay, Eric Garcia ou encore Sergio Agüero. Des joueurs qui avaient tous la particularité d’être libres, permettant ainsi aux Blaugranas d’économiser le coût d’une indemnité de transfert.

Sergio Agüero a rejoint le FC Barcelone cet été mais était loin de s'imaginer un tel scénario. Icon Sport
Sergio Agüero a rejoint le FC Barcelone cet été mais était loin de s’imaginer le scénario qui allait venir… Icon Sport

Trois recrues en quelques semaines, et une quatrième en la personne d’Emerson Royal. Le latéral brésilien avait été racheté au Betis Séville par le Barça contre neuf millions d’euros. Un début de mercato prometteur, donc, qui a permis de renforcer une équipe déséquilibrée et ayant besoin de sang neuf. Avec les arrivées d’un défenseur central, d’un latéral droit et d’un attaquant, les Catalans comptaient repartir à la conquête de la Liga, remportée par l’Atlético de Madrid la saison passée. Mais la crise financière traversée par le Barça a rattrapé le club blaugrana.

Des départs inattendus, avec Messi en point d’orgue

Alors que tout semblait aller pour le mieux en surface, les difficultés financières connues par le FC Barcelone ont fait que tout s’est écroulé en coulisse. La crise liée à la pandémie mondiale de la COVID et à la gestion désastreuse de Josep Maria Bartomeu a finalement eu raison de la santé économique du géant espagnol. Confronté à une dette monstrueuse et à une masse salariale beaucoup trop élevée pour les standards de la Liga, le président Joan Laporta n’a eu d’autre choix que de vendre. Vendre le plus possible, et de préférence les gros salaires. Mais cela n’a pas suffi…

Le président du Barça Joan Laporta a eu les mains liées lors de ce mercato. Sa priorité était de se séparer des gros salaires de l'effectif. Icon Sport
Le président du Barça Joan Laporta a eu les mains liées lors de ce mercato. Sa priorité était de se séparer des gros salaires de l’effectif. Icon Sport

Joan Laporta a d’abord laissé partir en prêt Trincão à Wolverhampton, avant de vendre Junior Firpo à Leeds United contre la somme de 15 millions d’euros. Carles Aleña, en partant définitivement à Getafe, a permis au Barça de renflouer quelque peu ses caisses. Insuffisant, néanmoins, pour garder Lionel Messi, le meilleur joueur de son histoire. Le FC Barcelone ne pouvait tout simplement pas inscrire la star argentine en Liga, puisque la masse salariale du club était alors de 110%, contre les 70% autorisés. La mort dans l’âme, le Barça et « la Pulga » ont ainsi été contraints de se séparer.

Baisse de salaire pour les « historiques » et départ in extremis de Griezmann

Et les Catalans n’étaient pas au bout de leurs peines. En effet, les Blaugranas ont dû demander aux capitaines du club – Piqué, Busquets, Sergi Roberto et Jordi Alba – de baisser leur salaire pour permettre aux recrues de jouer les premiers matches de Liga. Mais là encore, Laporta a voulu regarder plus loin et a cherché à pérenniser son club, en grand danger sur le plan financier. C’est pourquoi, dans les dernières heures du mercato estival, le FC Barcelone a décidé de se séparer d’Emerson, tout juste arrivé, mais surtout d’Antoine Griezmann.

Dans l’impossibilité de recruter un gros nom du football mondial, les Catalans ont jeté leur dévolu sur Luuk De Jong (Séville FC) pour renforcer leur attaque. Un choix déconcertant, et pourtant. Le Barça aura enfin un joueur d’appui qui apportera d’autres qualités à l’attaque barcelonaise, qui attend toujours les retours de blessure d’Ansu Fati et d’Ousmane Dembélé.

Une saison sacrifiée pour le bien du club ?

L’idée du Barça version Joan Laporta est simple : réduire au maximum les coûts en attendant un retour à la normale au Camp Nou. Avec les départs (surprises) de Lionel Messi et Antoine Griezmann, les Blaugranas perdent beaucoup de qualité sur le terrain. Mais ils économisent également une somme colossale. Selon Sport, celle-ci s’élève 160 millions d’euros, soit la somme des salaires annuels bruts de l’Argentin et du Français.

De plus, Joan Laporta et sa direction ont déjà travaillé sur la baisse de salaires des cadres du club. Ainsi, après Gérard Piqué, ce sont Sergio Busquets et Jordi Alba qui ont trouvé un accord avec le Barça pour une baisse drastique de salaire. Le prochain sur la liste devrait être Sergi Roberto, avant très certainement Ousmane Dembélé. Le Français pourrait lui aussi prolonger en baissant ses prétentions salariales.

Sergio Busquets est le nouveau capitaine du navire du FC Barcelone cette saison. Icon Sport
Sergio Busquets est le nouveau capitaine du navire du FC Barcelone cette saison. Icon Sport

Tout cela dans le seul et unique but d’assainir les comptes barcelonais. Et ainsi frapper un grand coup lors du prochain mercato estival. Cette saison, il faudra certainement que les supporters blaugranas acceptent de manger leur pain noir, en attendant de jours meilleurs.

Équipe(s) liée(s) à cet article : FC Barcelone (Barça)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires