dans

Le Barça a demandé à Hansi Flick de remplacer Ronald Koeman cet été !

L’entraîneur du 8-2 infligé au Barça, c’est lui…

Hansi Flick est très apprécié par le président du Barça pour prendre la succession de Ronald Koeman, mais l'entraîneur du Bayern est déjà pris... Icon Sport
Hansi Flick est très apprécié par le président du Barça pour prendre la succession de Ronald Koeman, mais l'entraîneur du Bayern est déjà pris... Icon Sport

Le Barça souhaiterait déjà se séparer de Ronald Koeman et ferait tout pour le remplacer par Hansi Flick, selon ESPN. Flick, ce même entraîneur qui avait réduit les Blaugrana en bouillie avec le Bayern (8-2) en Ligue des champions l'an dernier... Plus

Le FC Barcelone a contacté les représentants d’Hansi Flick en vue d’une possible arrivée sur le banc cet été, selon ESPN. L’entraîneur du Bayern, qui va quitter le Rekordmeister à la fin de la saison, est la priorité pour remplacer Ronald Koeman. En effet, le Néerlandais pourrait déjà faire ses valises après une petite saison sur le banc du Barça.

Ronald Koeman proche de la sortie

Le match nul 3-3 face à Levante, mardi 11 mai, a probablement été celui de trop pour Ronald Koeman. Les Blaugrana, qui avaient l’occasion de reprendre la tête de la Liga, se sont effondrés face à une équipe qui ne jouait plus rien (ou presque). Conséquence : les Catalans se retrouvent maintenant repoussés à quatre points de l’Atlético à deux journées de la fin du championnat. Ce terrible couac dans le sprint final pourrait bien avoir scellé l’avenir de Ronald Koeman, accusé d’être le principal responsable de cette faillite.

Ronald Koeman a reconnu que les "interrogations" à son sujet étaient légitimes après le match nul du Barça contre Levante (3-3). Icon Sport
Ronald Koeman a reconnu que les « interrogations » à son sujet étaient légitimes après le match nul du Barça contre Levante (3-3). Icon Sport

ESPN affirme ainsi que le technicien néerlandais est loin de faire l’unanimité au sein du conseil d’administration du Barça. La source du problème est que Koeman avait été choisi par Josep Maria Bartomeu, l’ancien président des Blaugrana. Le nouveau président Joan Laporta, lui, est forcé de composer avec cet entraîneur qui ne lui plaît pas plus que ça. Le boss catalan lui aurait par exemple préféré un profil comme Julian Nagelsmann.

Hansi Flick, l’homme de la situation

Et Joan Laporta est visiblement un grand fan des techniciens allemands. Après Nagelsmann, puis Ralf Rangnick (sondé pour le poste de directeur sportif), c’est Hansi Flick qui est visé. A 56 ans, le futur-ex entraîneur du Bayern est probablement l’homme de la situation pour le Barça. C’est sous sa direction que le géant bavarois avait infligé une humiliation historique au Barça en Ligue des champions (8-2) l’an dernier.

Après avoir dérouillé le Barça en quart (8-2), le Bayern d'Hansi Flick avait remporté le titre en Ligue des champions. Icon Sport
Après avoir dérouillé le Barça en quart (8-2), le Bayern d’Hansi Flick avait remporté le titre en Ligue des champions. Icon Sport

Si cette débâcle a laissé des cicatrices toujours ouvertes, la manière dont Hansi Flick a orchestré cette bérézina a impressionné les dirigeants bavarois. Confiance en son ADN, volonté de détruire ses adversaires, attitude offensive en toutes circonstances… Flick pourrait bien être le nouveau porte-étendard de la restauration de l’identité du Barça.

Une partie perdue d’avance, à moins que…

Mais il y a un hic, et de taille. Hansi Flick est le grand favori pour prendre la succession de Joachim Löw à la tête de l’Allemagne après l’Euro cet été. Un accord serait même sur le point d’être finalisé, selon ESPN. Mais cet intérêt prononcé du Barça pourrait peut-être changer la donne.

Après avoir été l'adjoint de Joachim Löw à la tête de l'Allemagne, Hansi Flick pourrait bien se retrouver à la place de son ancien patron. Icon Sport
Après avoir été l’adjoint de Joachim Löw à la tête de l’Allemagne, Hansi Flick pourrait bien se retrouver à la place de son ancien patron. Icon Sport

Flick, qui a déjà passé 11 ans dans le staff de la Nationalmannschaft (huit ans en tant que qu’entraîneur adjoint et trois ans en tant que directeur sportif), pourrait voir d’un bon œil le challenge du Barça. Hormis deux petits mois au RB Salzbourg en 2006, il n’a jamais entraîné ailleurs qu’en Allemagne.

Alors qu’il vient à peine de lancer sa carrière (déjà très fructueuse) d’entraîneur de club, est-il prêt à retourner dans le football de sélections ? Affirmatif. Car après tant d’années à jouer les hommes de l’ombre pour l’équipe d’Allemagne, Flick a enfin l’opportunité d’en prendre les rênes. Mais ce poste d’entraîneur au Barça s’est sûrement installé dans un petit coin de sa tête. Petit à petit, l’idée pourrait-elle faire son chemin ?

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires