dans

Euro 2020, EdF : Rabiot l’assure, Cristiano Ronaldo craint les Bleus

L’ogre qui a peur d’un autre ogre

Adrien Rabiot a révélé que Cristiano Ronaldo craignait les Bleus. Icon Sport
Adrien Rabiot a révélé que Cristiano Ronaldo craignait les Bleus. Icon Sport

En conférence de presse, samedi 5 juin, Adrien Rabiot s'est exprimé sur son nouveau statut en équipe de France. Il en a aussi profité pour révéler un échange avec Cristiano Ronaldo, son coéquipier de la Juventus. Et selon "le Duc", la star du Portugal ne fait pas exception à la règle, étant impressionné par le potentiel des Bleus. Plus

Il a ouvert la voie à Karim Benzema. Adrien Rabiot est l’autre ancien « banni » qui a su reconquérir le cœur de Didier Deschamps à force de travail et de pénitence. Au point de gagner sa place de titulaire dans le onze des Bleus. Il faut dire que l’ancien enfant du PSG est l’un des piliers de la Juventus, où il côtoie tous les jours un certain Cristiano Ronaldo.

Rabiot et Cristiano Ronaldo se sont donnés rendez-vous à l’Euro

Après la fin de la saison en club, les deux joueurs savaient qu’ils se retrouveraient à l’Euro lors du choc entre la France et le Portugal, mercredi 23 juin. Alors ils se sont donnés rendez-vous, comme l’a confié Rabiot. En conférence de presse, samedi 5 juin, le milieu des Bleus a également révélé que Cristiano Ronaldo n’était pas aussi confiant que d’habitude…

Cristiano Ronaldo et Adrien Rabiot se connaissent bien. Coéquipiers à la Juve, ils se retrouveront pour le choc entre la France et le Portugal, mercredi 23 juin. Icon Sport
Cristiano Ronaldo et Adrien Rabiot se connaissent bien. Coéquipiers à la Juve, ils se retrouveront pour le choc entre la France et le Portugal, mercredi 23 juin. Icon Sport

« On s’était parlé après le dernier match en club, on s’était donné rendez-vous. Il m’avait dit qu’on avait une équipe très forte, très solide… Mais il m’a dit : ‘faites attention à nous’. C’est un rendez-vous qu’il attend avec impatience.« 

Adrien Rabiot en conférence de presse

« Un autre Rabiot »

Adrien Rabiot l’attend aussi de pied ferme, ce duel à couteaux tirés contre le Portugal. Le milieu des Bleus peut savourer, lui qui a regagné une place centrale en équipe de France. Mais le passé n’est jamais bien loin, et il est parfois ramené sur le devant de la table par l’actualité. En l’occurrence, c’est le prochain match de préparation des Bleus, mardi 8 juin face à la Bulgarie, qui a réveillé ses mauvais démons à Rabiot.

Adrian Rabiot contre la Bulgarie en 2017. Icon Sport
Adrian Rabiot contre la Bulgarie en 2017. Icon Sport

La Bulgarie, ce même adversaire où il s’était « grillé » auprès de Didier Deschamps en octobre 2017, lorsqu’il avait déclaré « avoir eu peur de se blesser« . Le milieu de 26 ans assure avoir beaucoup appris depuis cette incartade, grâce notamment à son départ du PSG pour la Juventus, qui l’a fait gagner en maturité.

« En quatre ans, il s’est passé beaucoup de choses plus importantes que ce match. Oui j’ai changé en quatre ans, comme joueur et comme homme. C’est du passé. Aujourd’hui, c’est un autre Rabiot. (…) Partir de chez soi, cela a un impact plutôt positif. On s’ouvre à d’autres choses, on apprend une autre langue. La discipline, la rigueur italienne qu’on connaît, des entraînements durs, beaucoup de travail tactique… cela m’a beaucoup apporté ces deux dernières années. »

Adrien Rabiot en conférence de presse
Adrien Rabiot a bien évolué depuis son arrivée à la Juventus. Icon Sport
Adrien Rabiot a bien évolué depuis son arrivée à la Juventus. Icon Sport

Mais attention, la menace Corentin Tolisso rôde. Un autre revenant, lui aussi

Personne(s) lié(s) à cet article :