dans

JO, EDF : Gignac pousse un nouveau coup de gueule contre les clubs français

Encore un coup de gueule de dédé !

Un nouveau coup de gueule pour Gignac (iconsport)
Un nouveau coup de gueule pour Gignac (iconsport)

Après le fiasco des Bleus lors des Jeux Olympiques de Tokyo, André-Pierre Gignac a tenu une nouvelle fois à pointer du doigt les clubs français qui n’ont pas voulu lâcher leurs joueurs. Plus

Gignac pousse un nouveau coup de gueule

Lors de ces Jeux Olympiques, l’Equipe de France n’a pas réussi à passer les phases de poules. Une seule victoire pour deux défaites dont une logiquement très lourde face au Japon. André-Pierre Gignac, pourtant auteur de quatre buts dans la compétition, n’a pas hésité à critiquer vivement certains choix.

Même s’il avoue que la marche était trop haute, il considère que les clubs français sont aussi responsables de tout ça. En effet, de nombreuses écuries ont refusé de lâcher leurs joueurs, préférant les garder pour la saison prochaine, contrairement à des pays comme le Mexique et le Japon, notamment. De ce fait, les Bleus se sont retrouvés en grosse difficulté, comme l’a pu expliquer Gignac via les réseaux sociaux.

« La marche était trop haute On a tout donné mais 2 des 3 équipes du groupe étaient plus fortes que nous. J’ai été très fier d’être le capitaine de cette équipe. Merci à mes coéquipiers, au sélectionneur, à son staff, au staff médical pour votre adaptation à cette situation inédite. Les Jeux, c’est une expérience unique à vivre. Pas de MERCI à certains clubs français. J’espère qu’en 2024, la mentalité aura bien changé et qu’on pourra gagner l’or chez nous en France. Cette année, nous y sommes allés avec nos « cojones ». Bravo à nos jeunes joueurs en devenir, allez la France »

Twitter du joueur
La déception de Gignac lors du match face au Japon (iconsport)
La déception de Gignac lors du match face au Japon (iconsport)

Rendez-vous en 2024 !

En plus d’un manque de talent parfois évident, il est difficile de monter un effectif avec des joueurs qui n’ont pas l’habitude d’évoluer ensemble. C’est certainement ce qui a posé problème aux Bleus, même si le niveau technique, comme indiqué précédemment, n’était clairement pas au rendez-vous.

A lire également : JO, EDF – Gignac : « C’est un peu fou, c’est le foot olympique »

En espérant maintenant qu’en 2024, à Paris, les choses seront différentes.

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires