dans

EdF féminine : Corinne Diacre explique les absences de Le Sommer et Henry

Ça ne sent pas très bon pour les deux monuments des Bleues…

Corinne Diacre a décidé de se passer d'Eugénie Le Sommer et Amandine Henry pour les prochains matchs des Bleues. Icon Sport
Corinne Diacre a décidé de se passer d'Eugénie Le Sommer et Amandine Henry pour les prochains matchs des Bleues. Icon Sport

La sélectionneuse de l'équipe de France féminine Corinne Diacre a donné sa liste de joueuses qui affronteront la Grèce et la Slovénie en qualifications de la Coupe du monde 2023 lors de ce mois de septembre. Deux cadors manquent à l'appel : Eugénie Le Sommer et Amandine Henry. Ce que Corinne Diacre a justifié en conférence de presse. Plus

La récréation est terminée pour l’équipe de France féminine. Alors que les championnats, dont la D1 Arkema, ont démarré leur saison, Corinne Diacre a donné la liste des joueuses qui affronteront la Grèce et la Slovénie, les 17 et 21 septembre prochain. Mais comme souvent, les choix de la sélectionneuse ont fait parler. Et pour cause : Corinne Diacre a décidé de se passer de la capitaine des Bleues à la Coupe du monde 2019, Amandine Henry, et de la meilleure buteuse de l’histoire de l’équipe de France, Eugénie Le Sommer.

Diacre : « la sélection d’aujourd’hui sera différente de celle du mois d’octobre »

La sélectionneuse a pourtant tenu à rassurer les absentes, rappelant qu’elles étaient susceptibles d’être appelées lors de la prochaine liste en octobre.

« Les deux joueuses ont été pré-listées, comme d’habitude. C’est un choix à un instant T. La sélection d’aujourd’hui sera différente de celle du mois d’octobre, c’est souvent comme ça. Simplement, pour faire cette liste, j’ai décidé de rester dans la continuité de la fin de la saison dernière, en essayant d’allier du mieux possible des joueuses d’expérience mais aussi de la jeunesse. »

Corinne Diacre en conférence de presse
Corinne Diacre a justifié ses choix en conférence de presse. Icon Sport
Corinne Diacre a justifié ses choix en conférence de presse. Icon Sport

Amandine Henry peut-elle garder espoir de retrouver la sélection ?

Le cas d’Amandine Henry (31 ans) est complexe. La milieu de l’Olympique Lyonnais n’a jamais caché les tensions existantes avec la sélectionneuse. Elle avait d’ailleurs ouvertement critiqué sa patronne lors d’une interview pour Canal+ en novembre 2020, ce qui n’a fait qu’envenimer la situation avec une Diacre pas connue pour être magnanime. Cela fait longtemps que les 7 Ligues des champions et les 93 capes d’Amandine Henry avec les Bleues ne jouent plus en sa faveur.

Amandine Henry, joueuse de l'Olympique Lyonnais, ne figure pas dans la liste de Corinne Diacre pour les rencontres contre la Grèce et la Slovénie. Icon Sport
Amandine Henry, joueuse de l’Olympique Lyonnais, ne figure pas dans la liste de Corinne Diacre pour les rencontres contre la Grèce et la Slovénie. Icon Sport

« Amandine, c’est vrai, n’est plus venue avec nous depuis un petit moment pour diverses raisons. Mais elle a quand même été convoquée régulièrement en fin de saison dernière. J’essaye de garder un équilibre, aujourd’hui j’ai une certaine stabilité. »

Conférence de presse

En partant aux Etats-Unis, Le Sommer a-t-elle dit adieu aux Bleues ?

Eugénie Le Sommer (32 ans), elle, a emprunté le même chemin qu’Amandine Henry en 2016, en quittant l’OL pour signer aux Etats-Unis. Mais son choix de rejoindre l’OL Reign (club filial de l’OL) n’a pas influencé le moins du monde Corinne Diacre, comme la sélectionneuse l’a certifié. « Le fait qu’elle soit aux États-Unis n’a pas du tout influencé mon choix du moment, mon choix du jour », a répondu Diacre. Meilleure buteuse de l’histoire de l’OL et de l’équipe de France avec 82 buts en 172 sélections, Le Sommer devra donc attendre avant de retrouver les Bleues.

Eugénie Le Sommer a pris la direction des Etats-Unis, où elle évolue avec la star américaine Megan Rapinoe. Icon Sport
Eugénie Le Sommer a pris la direction des Etats-Unis, où elle évolue avec la star américaine Megan Rapinoe. Icon Sport

Wendie Renard, Amel Majri, Marie-Antoinette Katoto ou encore Charlotte Bilbault sont quant à elles de la partie. L’équipe de France défiera la Grèce (vendredi 17 septembre à 17h en direct sur W9) et la Slovénie (mardi 21 septembre à 21h en direct sur W9) en matchs de qualifications pour le Mondial 2023. À moins d’un an de l’Euro en Angleterre, le travail commencera donc sans deux cadres de l’équipe de France… en espérant que les performances des Bleues n’en pâtiront pas.

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article : ,
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires