dans

EL/ECL (J2) : Monaco et Nantes chutent, Nice piétine, Rennes rejoint en fin de match

Résultats décevants !

Rennes perd deux points en fin de rencontre en EL. (Icon Sport)
Rennes perd deux points en fin de rencontre en EL. (Icon Sport)

Quatre équipes françaises étaient sur le pont sur la scène européenne. L'AS Monaco, Nantes et Rennes jouait en EL alors que l'OGC Nice affrontait le Partizan Belgrade en Ligue Europa Conférence. Plus

Monaco – Ferencváros : les Monégasques se sont laissés endormir

L’AS Monaco avait parfaitement lancé sa campagne de Ligue Europa en s’imposant sur la pelouse de Trazbonspor (0-1) lors de la première journée du groupe H. Mais cette fois-ci, dans un Louis II presque vide (3731 personnes), l’ASM a manqué son rendez-vous en EL face au Ferencváros. Une courte défaite (0-1) face à une équipe hongroise bien en place mais pas vraiment dangereuse, jusqu’à cette frappe contrée de Vecsei que Nübel n’a pu éviter de passer la ligne. Une défaite qui confirme les problèmes rencontrés par les hommes de Philippe Clément à domicile, et qui sème de nouveaux doutes dans les têtes monégasques après le succès acquis contre l’OL dimanche dernier.

Monaco et Wissam Ben Yedder, battus par Ferencvaros à domicile en EL. (Icon Sport)
Monaco et Wissam Ben Yedder, battus par Ferencvaros à domicile en EL. (Icon Sport)

Qarabag – Nantes : les Canaris reviennent sur Terre en EL

Si le FC Nantes était encore sur son nuage de la semaine dernière, il est vite redescendu. Après une première belle victoire face à l’Olympiakos (2-1) dans une Beaujoire en ébullition, les Canaris se rendaient en Azerbaïdjan pour affronter Qarabag en EL. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la chute a été douloureuse pour les joueurs d’Antoine Kombouaré. Sèchement battus (3-0), les Canaris restent à trois points dans ce groupe G, pour le moment dominé par Fribourg, avec six points. Les Nantais se rendront d’ailleurs en Allemagne le 6 octobre prochain, où ils essayeront de se reprendre après cette belle claque reçue en Azerbaïdjan.

Partizan Belgrade – Nice : les Aiglons ne décollent toujours pas en ECL

Pour l’OGC Nice de Lucien Favre, les points sont précieux. Après un succès en Ligue 1 contre Ajaccio, le Gym voulait bonifier le point du nul obtenu lors de la première journée contre Cologne en ECL. Et c’était un déplacement périlleux qui attendait les Aiglons à Belgrade face au Partizan. Pas vraiment rassurés par leurs dernières performances, les hommes de Favre ont parfaitement lancé leur rencontre face aux Serbes. Joe Bryan a ouvert la marque dès la 2ème minute de jeu pour donner de l’avance à Nice. Malheureusement pour les Aiglons, Fousseni Diabaté a remis les deux équipes à égalité d’une frappe dans la lucarne du but de Schmeichel. Dominateur mais pas réaliste, Nice lâche encore deux points précieux dans ce groupe D d’ECL.

Joe Bryan, buteur avec l'OGC Nice en Ligue Europa Conférence. (Icon Sport)
Joe Bryan, buteur avec l’OGC Nice en Ligue Europa Conférence. (Icon Sport)

Rennes – Fenerbahçe : Rennes rejoint dans les derniers instants

Pour le Stade Rennais, dans un Roazhon Park bien rempli, la soirée s’annonçait belle contre un adversaire habitué aux rencontres européennes, le Fenerbahçe. Et après quelques situations intéressantes, c’est finalement en deuxième période que Rennes a fait la différence. En l’espace de deux minutes, avec deux buts de Martin Terrier puis de Lovro Majer.

Mais comme rien ne devait être simple pour les hommes de Bruno Genesio, Kahveci est venu réduire l’écart d’une sublime frappe du gauche sous la barre du but de Steve Mandanda. Pire, après une échauffourée entre le buteur turc et Hamari Traoré, le Rennais écope d’un rouge direct à dix minutes du terme. Dans le temps additionnel, Benjamin Bourigeaud se rend coupable d’une faute dans la surface, synonyme de penalty, transformé par Ever Valencia. Pourtant devant au tableau d’affichage, Rennes perd deux points en EL dans les derniers instants du match.

Équipe(s) liée(s) à cet article : AS Monaco, Stade Rennais
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires