dans

EdF : les difficultés des Bleus en défense ? Hugo Lloris ne voit pas où est le problème

« Il y a certainement des choses à rectifier »

Hugo Lloris était en conférence de presse ce vendredi 3 septembre. Icon Sport
Hugo Lloris était en conférence de presse ce vendredi 3 septembre. Icon Sport

Présent en conférence de presse ce vendredi 3 septembre avec l'équipe de France, Hugo Lloris a notamment été interrogé sur la fragilité des Bleus en défense. Mais le capitaine français n'a pas su en déterminer la source, avant le déplacement de ses troupes en Ukraine, ce samedi 4 septembre à 20h45, en match de qualification à la Coupe du monde 2022. Plus

Lloris : « il ne faut pas s’affoler »

Après le match nul décevant des Bleus contre la Bosnie (1-1), mercredi 1er septembre, Hugo Lloris a tenu à rassurer tout le monde. Non, l’équipe de France n’est pas (encore) en crise, a assuré le capitaine des Tricolores en conférence de presse. Mais les Bleus devront effectuer un bon résultat dès ce samedi 4 septembre, en Ukraine, pour ne pas voir pointer de nouveaux nuages noirs à l’horizon.

« Ce n’est pas la meilleure entame pour cette rentrée. On était à la recherche de confiance. Maintenant, il ne faut pas s’affoler, mais rester sereins. Le bilan, on le fera à l’issue de la troisième rencontre. On espère demain monter en puissance, réaliser une meilleure performance. Ça s’annonce difficile pour l’équipe de France. Dans ce stade, on n’a pas forcément connu des résultats positifs. C’est un grand challenge pour nous et surtout on va jouer une équipe qui a également l’ambition de finir première. C’est un concurrent direct. »

Hugo Lloris en conférence de presse

La défense ? « on a perdu notre force collective seulement dix minutes contre la Suisse »

Mais pour entrevoir la victoire, il va falloir corriger les maux récurrents des Bleus depuis l’Euro. Et si l’attaque est au cœur des interrogations, la défense n’est pas non plus exempte de tout reproche. La France semble même avoir perdu sa solidité dans le domaine, en atteste ces 7 buts concédés lors des 4 derniers matchs. Pourtant, Hugo Lloris a refusé d’en faire un problème à part entière.

Contre la Bosnie (1-1), mercredi 1er septembre, Hugo Lloris est allé chercher le ballon dans ses filets pour la septième fois sur les quatre derniers matchs des Bleus. Icon Sport
Contre la Bosnie (1-1), mercredi 1er septembre, Hugo Lloris est allé chercher le ballon dans ses filets pour la septième fois sur les quatre derniers matchs des Bleus. Icon Sport

« Ce qui est assez curieux, c’est qu’on restait sur quatre matchs sans prendre de but avant la Hongrie (1-1, lors du premier match de l’Euro). Depuis, on en concède trop. Quand on regarde les matchs les uns après les autres, ce sont des scénarios différents. Le sentiment que j’ai, c’est qu’on a perdu cette force collective sur le plan défensif uniquement sur le match contre la Suisse, les dix dernières minutes. Sur le reste, le Portugal c’est deux penalties concédés. Face à la Hongrie c’est un but concédé contre le cours du jeu. Et ça a été le cas également face à la Bosnie. Il y a certainement des choses à rectifier, notamment dans la maîtrise du ballon et éviter les pertes de balles faciles. Contre l’Ukraine, on risque d’avoir la possession, il faut faire attention au ballon et ne pas le perdre bêtement. Et surtout être bien équilibrés pour éviter de se faire contrer. »

Hugo Lloris en conférence de presse

Un petit clean sheet, et ça repart ?

Équipe(s) liée(s) à cet article : Équipe de France
Personne(s) lié(s) à cet article : Hugo Lloris
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires