dans

EdF : Le Graët tient à Deschamps, quid de Zidane ?

Pas de changement avant 2024 ?

Noël Le Graët, le président de la FFF (à droite) et le sélectionneur Didier Deschamps (iconsport)
Noël Le Graët, le président de la FFF (à droite) et le sélectionneur Didier Deschamps (iconsport)

Qui sera le sélectionneur de l'Équipe de France à l'issue de la Coupe du Monde 2022, prévue en fin d'année au Qatar. Pour l'heure, le mystère reste entier. Zinédine Zidane s'est dit prêt, mais Didier Deschamps est toujours dans la place. Et Noël Le Graët l'apprécie beaucoup... Plus

Zinédine Zidane postule pour le poste de sélectionneur

Le mois dernier, Zinédine Zidane, évoqué au PSG, a été interrogé par nos confrères de L’Équipe sur son possible désir de devenir sélectionneur de l’Équipe de France. L’intéressé avait alors répondu sans détour : « J’en ai envie, bien sûr. Je le serai, je l’espère, un jour. Quand ? Ça ne dépend pas de moi. Mais j’ai envie de boucler la boucle avec l’équipe de France. J’ai connu cette équipe de France en tant que joueur. Et c’est la plus belle des choses qui me soit arrivée ! » Beaucoup voient en ZZ le successeur désigné de Didier Deschamps, l’ancien joueur de l’OM. Pour Noël Le Graët, le président de la Fédération Française de Football, chaque chose en son temps. Il faut prioriser la préparation du Mondial dans des conditions optimales, avant de faire le bilan et, éventuellement, de changer les choses.

Noël Le Graët, le président de la Fédération Française de Football (Icon Sport)
Noël Le Graët, le président de la Fédération Française de Football (Icon Sport)

Le Graët répète son attachement à Deschamps

Ce jeudi 7 juillet 2022, sur le plateau de Télématin, sur France 2, Le Graët a envoyé un message, aussi bien à Zinédine Zidane qu’à Didier Deschamps : « Zidane, je le connais bien mais pour le moment, vous savez mon attachement à Didier Deschamps. Il dit « si la place est libre » donc il ne veut pas lui piquer. Je n’ai jamais abordé le sujet avec Zidane, ce n’est pas correct. Je m’entends parfaitement bien avec Didier, on vit une aventure peu commune, ça fait 10 ans qu’on travaille ensemble. 10 ans d’amitié et 10 ans de bons résultats. » Un message lourd de sens ? Pour l’heure, vous l’aurez compris, la porte est verrouillée à double tour pour l’ancien numéro 10 des Bleus. Reste à savoir si, dans le temps, la donne sera susceptible d’évoluer sous l’ère Le Graët.

Pour Noël Le Graët, il est encore trop tôt pour connaître l’identité du prochain sélectionneur des Bleus : « On ne sait pas. Pour l’envie, je vais recevoir Didier dans les jours qui viennent à Guingamp pour bavarder et voir dans quel état d’esprit il est. On ne peut pas décider comme ça, ça sera après la Coupe du monde. Pour le prochain sélectionneur, ça sera au prochain président de la FFF de décider, je ne peux pas décider. » Est-ce à dire que Le Graët, dont le mandat ne prendra fin qu’en 2024, voudra terminer son aventure avec Didier Deschamps, avant de laisser la place nette à un nouveau président, et à un nouveau sélectionneur ? C’est une hypothèse à ne pas écarter. Surtout après ces récentes déclarations. Zidane, lui, devra patienter.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Équipe de France
Personne(s) lié(s) à cet article : Didier Deschamps, Noël Le Graët
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires