dans

EDF : Le Graet ne comprend pas le calendrier « démentiel » des Bleus

Et il n’est pas le seul à le penser…

Noël Le Graët, président de la FFF.
Noël Le Graët, président de la FFF. (Icon Sport)

Alors que beaucoup sont montés au créneau pour critiquer le nombre important de matchs imposés au joueur dans une saison, c'est au tour de Noël Le Graët de critiquer le calendrier. Plus

« Les joueurs sont fatigués » s’exaspère Le Graët

Au cours de l’assemblée générale de la Ligue de football professionnel tenu ce mercredi 8 mai dans l’après-midi, Noël Le Graët est intervenu concernant le rythme démesuré de matchs imposé aux joueurs internationaux. Selon des propos rapportés par Ouest-France, le président de la Fédération française de football ne comprendrait pas le calendrier « démentiel » des joueurs de l’équipe de France.

« Ces matchs (de Ligue des nations, ndlr) sont importants, mais très franchement, ils se trouvent à une date qui n’a pas de sens. C’est valable pour tous les pays, même si nos joueurs jouent peut-être plus que d’autres, a pesté Le Graët. J’ai rencontré mes collègues européens et on se demande comment on a pu accepter ce calendrier. Il a été fait à la hussarde. Les joueurs sont fatigués. On leur fait prendre des risques. Et ce n’est pas encore fini. J’espère surtout qu’on n’aura pas encore des blessés. Ce calendrier est démentiel.« 

Noël Le Graët lors de l’assemblée générale de la LFP (08/06/2022)

Et il n’est pas le seul à penser que les internationaux jouent trop. En tout cas, les joueurs en font déjà les frais.

Les Bleus ont dû essuyer des blessure

Les propos de Noël Le Graët ont un certain retentissement, d’autant plus qu’ils arrivent après que les Bleus ont perdu des joueurs à cause de blessure. En effet, dès le premier match face au Danemark (défaite 1-2), l’équipe de Didier Deschamps a perdu Raphaël Varane et Kylian Mbappé sur blessure. Le premier a dû rentrer chez lui pour faire des examens approfondis, tandis que le second n’a pas joué le deuxième match contre la Croatie et reste incertain pour le déplacement en Autriche ce vendredi 10 juin.

Les Bleus doivent se reprendre s'ils veulent garder le trophée à la maison (Icon Sport)
Les Bleus doivent se reprendre s’ils veulent garder le trophée à la maison (Icon Sport)

Ce que décrit Noël Le Graët, c’est peut-être aussi, et enfin, un appel du pied pour tenter d’éviter ces allongements de calendrier. Le summum du « démentiel » devrait avoir lieu lors de la prochaine saison. Etant donné que la Coupe du monde se joue en novembre et en décembre, les joueurs vont devoir jouer très régulièrement jusqu’au début du Mondial sans avoir beaucoup de temps de préparation avec la sélection. Puis, il faudra qu’ils reprennent quasi-instantanément le championnat en janvier. Déboussolant.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Équipe de France
Personne(s) lié(s) à cet article : Noël Le Graët
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires