dans

C3 : Manchester United se qualifie pour la finale dans la douleur, Arsenal éliminé par Villarreal

De Gea et Cavani ont tiré les Red Devils d’un bien mauvais pas !

Manchester United s'est qualifié pour la finale de la Ligue Europa malgré sa défaite contre la Roma (2-3), tandis qu'Arsenal a été éliminé aux portes de la finale par Villarreal (0-0). Icon Sport
Manchester United s'est qualifié pour la finale de la Ligue Europa malgré sa défaite contre la Roma (2-3), tandis qu'Arsenal a été éliminé aux portes de la finale par Villarreal (0-0). Icon Sport

Après son triomphe 6-2 à l'aller, Manchester United s'est qualifié pour la finale de la Ligue Europa malgré sa défaite 3-2 au retour contre l'AS Roma. Alors que les Red Devils auraient dû passer 90 minutes tranquilles, la Roma leur a causé de sacrées sueurs froides dans un nouveau match endiablé. Arsenal, de son côté, a été éliminé après un match nul et vierge face à Villarreal (0-0). Le spécialiste Unai Emery disputera donc sa cinquième finale de Ligue Europa. Pour le Sous-marin jaune, ce sera sa première finale européenne ! Plus

Manchester United s’est qualifié, non sans trembler, pour la finale de Ligue Europa ce jeudi 6 mai. Les Red Devils ont concédé une défaite par un seul but d’écart face à l’AS Roma (2-3), et peuvent remercier leur gardien David De Gea et leur goleador Edinson Cavani, qui les ont tiré d’un bien mauvais pas. Arsenal, quant à lui, n’a pas réussi à sauver sa saison. Frustrés par Villarreal en demi-finale retour (0-0), les Gunners disent adieu à leurs rêves de titre et de Ligue des champions la saison prochaine. Le Sous-Marin jaune, quant à lui, disputera sa première finale européenne, mené par son entraîneur gourou Unai Emery, qui atteint ce stade pour la cinquième fois.

Manchester United a eu chaud

Les jeux semblaient quasiment faits pour Manchester United, après avoir écrabouillé la Roma en demi-finale aller (6-2). Mais la Louve a du cœur. Même menés au score après un face-à-face remporté par Edinson Cavani (0-1, 39e), les Giallorossi ne se sont pas laissés abattre. Ce sont eux qui avaient déjà obtenu les meilleures occasions avant ce coup de canon. Mais David De Gea s’était montré impérial en face-à-face devant Mkhitaryan (31e), puis Pellegrini (33e), Mancini (34e) et encore Mkhitaryan (44e).

David De Gea a été géant contre la Roma. Icon Sport
David De Gea a été géant contre la Roma. Icon Sport

Manchester United peut vraiment remercier son gardien. Malgré ses trois buts encaissés, le portier espagnol a été monstrueux. Un simple coup d’œil au nombre de tirs cadrés par la Roma suffit à le prouver : 13 tentatives italiennes se sont dirigées vers les cages de l’international espagnol.

C’est l’inévitable Džeko qui était enfin parvenu à tromper sa vigilance peu avant l’heure de jeu (1-1, 57e). De quoi lancer cinq minutes complètement folles, avec une patate victorieuse de Cristante pour punir une perte de balle de Fred (2-1, 60e). La Roma croit mettre le troisième dans la foulée, sauf que De Gea se remet à faire des miracles (61e, 62e).

Edin Dzeko avait ramené l'espoir dans le camp de la Roma en égalisant à 1-1. Icon Sport
Edin Dzeko avait ramené l’espoir dans le camp de la Roma en égalisant à 1-1. Icon Sport

La tête sous l’eau, « Man U » peut compter sur son deuxième homme fort de l’autre côté du terrain : Edinson Cavani. Le « Matador », lui, n’a pas besoin de deux occasions pour la mettre au fond. Alerté par une merveille de centre de Bruno Fernandes, l’Uruguayen claque sa tête puissante au fond (2-2, 69e).

Mais la Roma sent qu’il y a encore un coup à jouer, et l’entrant Zalewski ramène l’espoir dans le camp italien (3-2, 83e). Les Red Devils parviennent tant bien que mal à assurer le score jusqu’au coup de sifflet final et décrochent leur précieux sésame. La Roma, elle, peut sortir de la compétition la tête haute.

Arsenal et Aubameyang n’arrivent pas à percer le verrou de Villarreal

Il n’y avait qu’un homme pour faire passer Arsenal de l’ombre à la lumière : Pierre-Emerick Aubameyang. Et cet homme a tout essayé. Même affaibli après avoir contracté le paludisme, l’attaquant français a été le meilleur atout des Gunners, et la plus grosse source de problèmes pour Villarreal. Il s’en est même fallu de deux poteaux récalcitrants pour que le Franco-Gabonais soit érigé au rang de héros. Sa première volée fouettée de l’extérieur du pied (25e) aurait mérité meilleur sort, de même que sa tête smashée à dix minutes de la fin (79e).

Pierre-Emerick Aubameyang a tout tenté, mais a buté deux fois sur le poteau de Villarreal. Icon Sport
Pierre-Emerick Aubameyang a tout tenté, mais a buté deux fois sur le poteau de Villarreal. Icon Sport

Un manque de réussite qui s’est ajouté à d’autres belles opportunités, comme cette frappe dangereuse de Nicolas Pépé (46e) ou cette tentative d’Emil Smith Rowe trop enlevée alors que le gardien du club espagnol avait délaissé ses cages. Mais la qualification de Villarreal est loin d’être usurpée. Largement dominateurs à l’aller, les hommes d’Unai Emery ont fait ce qu’il fallait pour tenir bon au retour. Ils ont même livré une prestation collective très aboutie, qui n’a permis à Arsenal d’y croire que sur quelques fulgurances. Ce Sous-marin jaune décidément redoutable a finalement toujours paru contrôler les événements, malgré l’enjeu énorme de disputer la première finale européenne de son histoire. Mais pour un spécialiste comme Unai Emery, ce n’était finalement qu’une simple formalité…

Unai Emery s'est qualifié pour sa cinquième finale de Ligue Europa, tout en qualifiant Villarreal pour sa première finale européenne ! Icon Sport
Unai Emery s’est qualifié pour sa cinquième finale de Ligue Europa, tout en qualifiant Villarreal pour sa première finale européenne ! Icon Sport

Le récap

AS Roma 3 – 2 Manchester United

Buts : Džeko (57e), Cristante (60e) et Zalewski (83e) pour la Roma / Cavani (39e, 69e) pour Manchester United

Compo AS Rome : Mirante – Karsdorp, Smalling, Ibanez, Bruno Peres – Cristante, Mancini – Pedro, Pellegrini, Mkhitaryan – Dzeko. Entraîneur : Paulo Fonseca.

Composition Manchester United : De Gea (G) – Wan Bissaka, Bailly, Maguire (Cap.), Shaw – Van de Beek, Fred – Greenwood, Bruno Fernandes, Pogba – Cavani. Entraîneur : Ole Gunnar Solskjaer.

Arsenal 0 – 0 Villarreal

Composition Arsenal : Leno – Holding, Mari, Xhaka -Bellerin, Smith Rowe, Partey, Saka – Pépé, Aubameyang, Ødegaard. Entraîneur : Mikel Arteta.

Composition Villarreal : Rulli (G) – Gaspar, Albiol, Pau Torres, Pedraza – Parejo, Coquelin, Trigueros – Moreno, Alcacer, Chukwueze. Entraîneur : Unai Emery.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Arsenal Football Club (Arsenal), Manchester United (MUFC)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires