dans

Bordeaux : L’UNFP soutient Costil, accusé de racisme par les Ultras

Encore un soutien pour Costil.

Benoît Costil, le gardien de but des Girondins de Bordeaux / Icon sport
Benoît Costil, le gardien de but des Girondins de Bordeaux / Icon sport

Les Girondins de Bordeaux et ses fans se seraient bien passés de toute cette histoire autour de Benoit Costil et les accusations de racisme. Après avoir porté plainte, le portier bordelais a reçu le soutien de ses coéquipiers et de l’UNFP. Plus

L’UNFP apporte son soutien à Costil

Dans un communiqué publié ce jeudi, l’Union Nationale des Footballeurs Professionnels (UNFP) a tenu à exprimer tout son soutien à Benoit Costil. Accusé de racisme par le groupe Ultramarines, présent dans le virage sud du stade des Girondins de Bordeaux depuis 1987, le portier bordelais a finalement décidé de porter plainte. Suite à cet épisode houleux aux Girondins de Bordeaux, l’UNFP a déploré l’utilisation du racisme pour affaiblir Costil.

« Alors que leur club préféré a besoin de réunir toutes ses forces vives pour relever la tête et sortir de la crise, quelle mouche a piqué certains supporters bordelais, quelle force obscure les pousse ainsi à brûler aujourd’hui ce qu’ils ont adoré hier, à accuser les joueurs de tous les maux ? »

UNFP
Benoît Costil en est presque venu aux mains avec le porte-parole des Ultramarines. Icon Sport
Benoît Costil en est presque venu aux mains avec le porte-parole des Ultramarines. Icon Sport

« Et puisqu’il leur fallait, pour mieux déverser leur haine, ajouter la honte à la dénonciation misérable, ils ont osé – mais comment ? Mais pourquoi ? – se servir du racisme, ce crime, ce délit avec lequel il n’est pas permis de jouer. » Pour rappel, des « Costil raciste » ont été entendus, provenant de la fameuse tribune des UB87. Pourtant, cette version n’est pas du tout la même côté Ultras.

Le porte-parole des Ultramarines dément

Et comme dans tous conflits, il y a deux camps. Si le camp de Benoit Costil semble bien rempli grâce au soutien de ses propres coéquipiers, celui des Ultramarines a aussi son lot d’appuis. Et malgré la plainte déposée par Costil, Florian Brunet, le porte-parole du groupe de supporters ultras, n’y croit tout bonnement pas. Il dément même avoir entendu des « Costil raciste » à l’intérieur du virage.

Pour lui, la plainte de Costil n’existe pas. D’ailleurs, il s’est même expliqué sur les propos qu’il a tenus à l’égard du portier girondin. Il évoque n’avoir jamais dit que Koscielny et Costil étaient racistes, mais qu’ils avaient eu des comportements racistes. Une nuance fine que n’a pas jugé l’UNFP bon de retenir. Plus rien ne va aux Girondins de Bordeaux.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Girondins de Bordeaux
Personne(s) lié(s) à cet article : Benoit Costil
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires