dans

Les Girondins de Bordeaux rétrogradés en National 1 par la DNCG !

La DNCG a tranché !

Gérard Lopez croit toujours au maintien en Ligue 2 des Girondins de Bordeaux. Icon Sport
Gérard Lopez croit toujours au maintien en Ligue 2 des Girondins de Bordeaux. Icon Sport

La décision de la DNCG n'a surpris personne mais reste claire, nette et sans bavure. Les Girondins de Bordeaux ont été rétrogradés en National 1. Le club bordelais a une semaine pour faire appel de cette décision. Plus

Bordeaux, rétrogradé en National 1

Quand les Girondins de Bordeaux pensaient avoir touché le fond après sa relégation en Ligue 2, ils semblent creuser encore. Ce mardi 14 juin, la Direction Nationale de Contrôle et de Gestion (DNCG), le « contrôleur financier » a rendu sa décision, et a décidé de rétrograder le club bordelais en National 1 à titre conservatoire. Les Girondins auraient jusqu’à début juillet pour faire appel.

Auditionné ce mardi pendant environ une heure et demi au siège de la Ligue de football professionnel, Gérard Lopez et son équipe n’aura donc pas convaincu la DNCG, qui doivent désormais vendre pour 22 millions d’euros avant le 30 juin, selon une information du quotidien local Sud Ouest. France Bleu Gironde affirme lui que le club n’a pas apporté les garanties nécessaires.

Un monument en péril

C’est un coup dur de plus pour les Girondins de Bordeaux, qui ont vécu une saison cauchemardesque en Ligue 1, terminant derniers avec 31 petits points et la bagatelle de 91 buts encaissés. Un cauchemar duquel les supporters bordelais ne semblent pas se réveiller après cette nouvelle décision de la DNCG. Pour rappel, Bordeaux avait déjà été rétrogradé en Ligue 2 la saison dernière, avant finalement de passer le cut lors d’une nouvelle audition. Cette fois-ci, les choses semblent bien plus compliquées pour les Bordelais, qui devront donc, dans les prochains jours, vendre plusieurs joueurs pour combler le déficit girondins.

Gérard Lopez à Bordeaux, véritable fiasco. Icon Sport
Gérard Lopez à Bordeaux, véritable fiasco. Icon Sport

Par ailleurs, aucune mesure n’a été prise à l’encontre de l’AS Saint-Etienne, d’Amiens, Caen mais aussi le LOSC. Pour le club d’Annecy, la DNCG précise un « encadrement de la masse salariale et des indemnités de mutations sous réserve de confirmation de l’octroi du statut professionnel par décision du Conseil d’Administration de la LFP« . Pour Bordeaux, c’est la chute d’un monument du football français, qui pourrait ne plus jamais se relever.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Girondins de Bordeaux
Personne(s) lié(s) à cet article : Gérard Lopez
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires