dans

ASSE : échec des négociations exclusives avec l’Américain Blitzer

Coup dur pour l’ASSE !

Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ont toutes les peines du monde à vendre l'ASSE. Icon Sport
Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ont toutes les peines du monde à vendre l'ASSE. Icon Sport

Comme le révèle l'AFP citant un proche des actionnaires, Bernard Caïazzo et Roland Romeyer, les négociations avec l'homme d'affaires américain David Blitzer pour le rachat de l'ASSE ont échoué. Un nouveau coup dur pour les Verts. Plus

Les temps sont durs pour l’ASSE

Sportivement, l’ASSE a vécu une saison encore très compliquée, voire cauchemardesque, avec une issue terrible : celle de la relégation en Ligue 2 après une défaite aux tirs au but contre l’AJ Auxerre à Geoffroy Guichard. Ont suivi de graves incidents dans l’antre stéphanois, qui ont coûté six points de pénalité, dont trois avec sursis, ainsi que six matches à huis clos, dont quatre fermes. De plus, des perquisitions ont eu lieu à l’Étrat dans le cadre d’une enquête sur de faux agents dans le dossier Adil Aouchiche.

L'ASSE peine à relever la tête. Icon Sport
L’ASSE peine à relever la tête. Icon Sport

Depuis, plusieurs joueurs ont quitté le navire : Arnaud Nordin, Wahbi Khazri et Falaye Sacko ont rejoint Montpellier, alors que Romain Hamouma a lui pris la direction de l’AC Ajaccio. Seule bonne nouvelle au tableau, le passage sans encombres devant la DNCG au mois de juin. La vente du club, elle, n’avance pas, c’est le moins que l’on puisse dire.

La vente du club au point mort

En coulisses, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, s’activent pour boucler la vente du club. Au soir de la relégation en Ligue 2, les deux dirigeants stéphanois avaient d’ailleurs publié un communiqué pour tenter de rassurer les supporters des Verts, annonçant une avancée significative en ce sens. Mais un mois plus tard, les choses n’ont pas vraiment évoluées. Ou pas positivement.

Selon une information de l’AFP, citant un proche des actionnaires de l’ASSE, les négociations entre le club stéphanois et l’homme d’affaires américain David Blitzer. « La période de négociation exclusive, qui avait débuté voici 45 jours, a pris fin à minuit dans la nuit de jeudi à vendredi sans aboutir à un accord. Elle n’a pas été prolongée », peut-on lire dans des propos rapportés par RMC Sport. Pour autant, cela ne signifie pas que l’Américain va finalement lâcher l’affaire, ce qui est revanche le cas d’Olivier Markarian, autre potentiel racheteur de l’ASSE.

Équipe(s) liée(s) à cet article : AS Saint-Étienne (ASSE)
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires