dans

AS Rome : José Mourinho « comme un enfant » pour son 1000e match sur un banc

Le « Special One » s’est mis en évidence contre Sassuolo en courant jusqu’à la Curva Sud après le but d’El-Shaarawy !

Contre Sassuolo, José Mourinho a vécu so 1000e match (et sa 640e victoire) sur un banc (iconsport)
Contre Sassuolo, José Mourinho a vécu so 1000e match (et sa 640e victoire) sur un banc (iconsport)

Alors que son AS Rome a battu Sassuolo en toute fin de match (2-1) ce week-end, José Mourinho a marqué les esprits en se lançant dans une course jusqu'au virage sud après le but de la victoire de Stephan El Shaarawy. Alors qu'il vivait sa 1000e sur un banc, le technicien portugais a reconnu qu'il s'agissait d'un moment "spécial". Plus

Mourinho, le cap des 1000 matchs

José Mourinho a connu une millième victorieuse ce week-end. Alors qu’il s’asseyait pour la troisième fois sur le banc de l’AS Rome en Serie A, le technicien portugais, arrivé cet été dans la ville éternelle, a pu célébrer en victoire son 1000e match comme entraîneur. Alors que son équipe a longtemps été accrochée par Sassuolo au stade olympique de Rome, il a fallu attendre le début du temps additionnel pour voir Stephan El Shaarawy délivrer le public du club de la capitale. Un but qui a alors provoqué une immense joie chez son entraîneur. Le double vainqueur de la Ligue des champions s’est alors lancé dans une course effrénée jusqu’au virage sud. Là où ses joueurs célébraient le but de la victoire avec les supporters.

« Un match spécial » pour le « Special One »

Habitué au cours de sa carrière à laisser ses émotions prendre le dessus depuis son banc de touche, José Mourinho a reconnu que cette 1000ème marque était un moment tout particulier pour lui. Après la victoire, l’ancien technicien du Real Madrid s’est exprimé au micro de DAZN.

« Pendant la semaine, je mentais, y compris à moi-même, en disant que ce n’était pas un match spécial. J’essayais de m’en convaincre. C’était bien un match spécial, avec un numéro spécial pour moi. Je voulais m’en souvenir toute ma vie. Je ne voulais pas perdre. Le match aurait pu se terminer à 6-6 ou 7-7, Sassuolo aurait pu gagner 2-1 comme nous l’avons fait. Rui Patricio a fait deux ou trois arrêts incroyables, on a raté deux occasions devant un but vide. Pour un spectateur neutre, c’était un match extraordinaire.« 

José Mourinho au micro de DAZN
José Mourinho a reconnu après le match que la rencontre face à Sassuolo était "spéciale" pour lui (iconsport)
José Mourinho a reconnu après le match que la rencontre face à Sassuolo était « spéciale » pour lui (iconsport)

Mourinho s’est senti « comme un enfant » après le but d’El-Shaarawy

Le « Special One » est également revenu avec le sourire sur cette célébration marquante du but d’El-Shaarawy et ce sprint de plusieurs mètres vers la Curva Sud : « Je ne sentais pas mes 58 ans, j’avais l’impression d’avoir 10, 12 ou 14 ans. Sur ma course, j’étais comme un enfant. Je me suis excusé auprès d’Alessio Dionisi (entraîneur de Sassuolo). Sassuolo a joué un match fantastique et s’ils avaient gagné, il n’y aurait pas eu de débat, ils ont bien joué. »

Au-delà de la symbolique du match et du succès décroché en toute fin de rencontre (son 640e en tant qu’entraîneur), José Mourinho pouvait aussi se satisfaire de voir son équipe enchaîner. Avant Sassuolo, l’AS Rome a pris le meilleur sur la Salernitana (0-4) et la Fiorentina (3-1). Avec 9 points en trois journées, l’équipe du Portugais est en tête de la Serie A, à égalité d’unités avec l’AC Milan et Naples. Ce jeudi, Mourinho vivra son 1001e match, toujours à domicile, face au CSKA Sofia dans le cadre des poules de la Ligue Europa Conférence.

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou partagez simplement cet article à vos amis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *