dans

Ligue 2 : onze clubs montent au front face aux pratiques de Nancy sur le marché des transferts

La contestation s’organise en Ligue 2

L'AS Nancy Lorraine est dans le viseur de onze clubs de Ligue 2 qui pointent du doigt les pratiques jugées "déloyales" du club sur le marché des transferts (iconsport)
L'AS Nancy Lorraine est dans le viseur de onze clubs de Ligue 2 qui pointent du doigt les pratiques jugées "déloyales" du club sur le marché des transferts (iconsport)

Alors que l’AS Nancy Lorraine est accusée de se servir du club belge d’Ostende pour contourner les mesures prises par la DNCG, onze clubs de Ligue 2 ont adressé un courrier aux instances du football français. Ils dénoncent « une concurrence déloyale » et réclament des mesures. Plus

Lorsqu’il s’agit de contourner les décisions des instances, les clubs savent se montrer particulièrement inventifs et le cas de l’AS Nancy Lorraine en est un parfait exemple. Racheté en décembre dernier, le club anciennement propriété de Jacques Rousselot est au cœur d’une vive polémique en Ligue 2. Ce samedi, le journal L’Équipe révélait en effet comment la formation aux chardons se servait du club belge d’Ostende, appartenant au même groupe, pour contourner les mesures de restrictions prises à son égard par la DNCG. Ce lundi matin, Ma Ligue 2 a dévoilé que onze formations du championnat s’élevaient contre ces pratiques. Et dénonçaient une « concurrence déloyale » tout en appelant à des mesures.

Nancy et Ostende main dans la main face à la DNCG

Pour comprendre le mécanisme mis en place par les dirigeants nancéiens, il faut remonter à la fin de l’année 2020. En vente depuis plusieurs saisons, l’ASNL est alors enfin cédée à un consortium international. Parmi les nouveaux actionnaires du club figure notamment Chien Lee, ancien propriétaire de l’OGC Nice, Paul Conway, président du conseil d’administration et Gauthier Ganaye, président du club. Quelques mois plus tôt, Ostende était lui racheté par Pacific Media Group. Entité dirigée par Conway et soutenue par Lee tandis que Ganaye occupe des fonctions dans les deux clubs.

Également propriétaire de Barnsley, le consortium international composé de Paul Conway, Chien Lee et Gauthier Ganaye possède le club belge d'Ostende et l'AS Nancy Lorraine. Un rapprochement qui soulève des questions (iconsport)
Également propriétaire de Barnsley, le consortium international composé de Paul Conway, Chien Lee et Gauthier Ganaye possède le club belge d’Ostende et l’AS Nancy Lorraine. Un rapprochement qui soulève des questions (iconsport)

Un rapprochement notoire entre les deux clubs dont l’ASNL profite à plein depuis qu’elle a été épinglée par la DCNG. Le gendarme financier a en effet imposé un encadrement de la masse salariale et une interdiction de recrutement à titre onéreux. Afin de contourner ces restrictions particulièrement contraignantes pour les ambitieux nouveaux propriétaires, Nancy se sert d’Ostende pour recruter. Ainsi, plusieurs éléments transitent par le club belge avant d’atterrir à l’ASNL en prêt.

Onze clubs de L2 dénoncent « une concurrence déloyale »

Chez les autres équipes de l’antichambre de la Ligue 1, ces agissements ne passent pas. Selon les informations de Ma Ligue 2, confirmées par L’Équipe, onze clubs se sont unis pour rédiger une lettre destinée à la FFF, la LFP et la DNCG. Publiée par le site d’information de la L2, celle-ci dénonce « une concurrence déloyale et iniquité flagrante ». Ils demandent en outre des mesures à l’égard du club qui a débuté sa saison par deux défaites. Dans le but d’assurer « un fonctionnement loyal et équitable du championnat de Ligue 2 ». Dans le même courrier, les signataires, dont l’identité est inconnue, précisent également qu’ils « poseront dès ce week-end des réserves lorsqu’ils rencontreront l’ASNL, chaque fois que les joueurs concernés par ces opérations se trouveront sur la feuille de match ».

Vendu par Nancy à Ostende contre plusieurs millions d'euros, Mickaël Biron a ensuite été prêté dans la foulée par le club belge à... Nancy (iconsport)
Vendu par Nancy à Ostende contre plusieurs millions d’euros, Mickaël Biron a ensuite été prêté dans la foulée par le club belge à… Nancy (iconsport)

Ce samedi, L’Équipe dressait la liste des éléments concernés par ces pratiques. Mickaël Biron a ainsi été vendu au club belge avant de faire son retour à l’ASNL sous forme de prêt. Une opération qui a permis à Nancy de remplir les caisses du club. Andrew Jung a lui été transféré de Châteauroux à Ostende avant d’être également cédé pour la saison à la formation de Ligue 2. Tout comme Thomas Basila avant lui. Enfin, d’après Le Parisien, d’autres clubs sont attendus pour rejoindre la contestation dans les prochains jours. La bataille devant les instances ne fait que commencer…

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires