dans

Arrestation de Josep Maria Bartomeu : KFC humilie l’ancien président du Barça sur Twitter

« Je travaille à KFC »

Josep Maria Bartomeu, l'ancien président du Barça, est dans la tourmente. Photo Icon Sport
Josep Maria Bartomeu, l'ancien président du Barça, est dans la tourmente. Photo Icon Sport

Lundi 1er mars, Josep Maria Bartomeu a été arrêté et placé en garde-à-vue. L'ancien président du Barça est visé par l'affaire du "Barçagate". Une aubaine pour le compte Twitter de KFC, qui a sauté sur l'occasion pour proposer un montage très peu flatteur de Bartomeu... Plus

« Je ne sais pas de quoi vous voulez parler monsieur l’agent, je travaille à KFC ». C’est par cette légende délirante, surmontée d’un montage loufoque de Josep Maria Bartomeu, que KFC s’est emparé de l’affaire du « Barçagate » sur Twitter, lundi 1er mars. Sur le montage de la célèbre chaîne de fast-food, on voit l’ancien président du Barça se déguiser en Colonel Sanders, le fondateur de KFC, pour échapper à la police espagnole. Le résultat est hilarant et a fait le bonheur de nombreux fans de foot sur le réseau social.

Qu’est-il reproché à Josep Maria Bartomeu ?

Coup de tonnerre, lundi 1er mars. La police arrête Josep Maria Bartomeu, l’ancien président du Barça, avant de le placer en garde à vue. Il est en effet accusé d’avoir été l’un des protagonistes principaux du « Barçagate ». Cette affaire de corruption et de blanchiment d’argent se serait déroulée sous sa présidence au sein du club catalan. Bartomeu a passé la nuit dans un commissariat, et va être auditionné ce mardi 2 mars par la justice espagnole.

Josep Maria Bartomeu
Pour ses détracteurs, Josep Maria Bartomeu a fait plus de mal que de bien au Barça. Photo Icon Sport

C’est la radio espagnole Cadena Ser qui avait révélé cette affaire du « Barçagate » il y a un an. Sur quoi repose-t-elle ? L’ancien président avait engagé une société pour dégrader l’image de certaines figures du club (supposés être des ennemis de Bartomeu) et redorer le blason d’autres (supposés être des partisans de Bartomeu). Lionel Messi, Gerard Piqué, et même Pep Guardiola et Xavi, avaient été la cible de centaines de comptes de trolls sur les réseaux sociaux. Rien d’illégal, en soi. Sauf que Bartomeu aurait pioché dans les caisses du Barça pour rémunérer cette société, à hauteur de 1 million d’euros.

La descente aux enfers de Bartomeu

Le Barçagate est une des nombreuses raisons qui ont poussé Bartomeu à la démission, le 27 octobre 2020. En plus de ses relations difficiles avec plusieurs cadres de l’effectif du Barça (dont Messi et Piqué), il aurait conduit le club à un naufrage économique qui pointe déjà le bout de son nez. Ses détracteurs ont donc probablement dû être agréablement surpris en apprenant la nouvelle de son arrestation. Une satisfaction qui s’est assurément transformée en jubilation, à la vue du montage poilant de KFC !

Josep Maria Bartomeu avec Nicolas Sarkozy
Alors que Josep Maria Bartomeu (à droite) était placé en garde-à-vue lundi 1er mars, l’ancien président français Nicolas Sarkozy (au centre) était condamné par la justice le même jour, pour une autre affaire. Photo Icon Sport
Personne(s) lié(s) à cet article : Josep Maria Bartomeu
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires