dans

Antoine Griezmann, accusé de racisme, lâché par son partenaire Konami

Et ce n’est sans doute que le début…

Dans la tourmente après la diffusion d'une vidéo insultante, Antoine Griezmann a été lâché par Konami dont il était l'ambassadeur (iconsport)
Dans la tourmente après la diffusion d'une vidéo insultante, Antoine Griezmann a été lâché par Konami dont il était l'ambassadeur (iconsport)

En réponse aux accusations de racisme anti-asiatique visant Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé, l'entreprise de jeux vidéos japonaise Konami a annoncé avoir annulé le contrat la liant au milieu offensif des Bleus. Le FC Barcelone a également réagi publiquement ce mercredi 7 juillet. Plus

Dans la tourmente depuis la diffusion, il y a plusieurs jours, d’une vidéo dans laquelle ils se moquent du personnel de leur hôtel lors d’une tournée au Japon, Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé continuent de subir les conséquences. Après que Hiroshi Mikitani, PDG de Rakuten, a officiellement demandé des explications au FC Barcelone, club dont la société japonaise est le sponsor principal, c’est au tour de Konami de réagir.

Antoine Griezmann pourrait ne pas faire de vieux os au Barça (iconsport)
Antoine Griezmann est dans la tourmente depuis les accusations de racisme anti-asiatique dont il fait l’objet. (iconsport)

Konami réagit et annule le contrat de Griezmann

L’entreprise nippone de jeux vidéo, également partenaire du club espagnol, n’a semble-t-il pas été émue par les explications fournies par Antoine Griezmann sur ses réseaux sociaux. Ainsi, elle a annoncé avoir décidé d’annuler le contrat la liant au numéro 7 de l’équipe de France. Ce dernier devait être l’un des joueurs phares du prochain PES 2022 et l’ambassadeur du jeu Yu-Gi-Oh !, édité par l’entreprise.

« Konami Digital Entertainment estime que la discrimination de quelque nature que ce soit est inacceptable. Nous avions annoncé qu’Antoine Griezmann devenait notre ambassadeur du contenu. Mais, à la lumière des événements récents, nous avons décidé d’annuler le contrat. En ce qui concerne notre franchise eFootball PES, nous demanderons au FC Barcelone, en tant que club partenaire, d’expliquer les détails de cette affaire et ses actions futures. »

Communiqué officiel de Konami

Le Barça réagit publiquement

Face aux réactions de Rakuten, et malgré les messages d’excuses présentés par les deux joueurs, le FC Barcelone a récemment réagi. La direction du club a déploré mercredi 7 juillet sur son site internet « le manque de respect de deux de ses joueurs de l’équipe première à l’endroit du personnel de l’hôtel où ils séjournaient. » « Une attitude » , rappelle le club catalan, « qui ne coïncide en rien avec les valeurs que le FCB représente et défend. » Insultants à l’égard de trois individus venus les aider à installer une console de jeu dans leur chambre, Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé pourraient désormais recevoir d’autres sanctions de la part du FCB. En effet, le club précise qu’il « se réserve le droit de prendre les mesures internes qu’il juge appropriées. »

Après les réactions de Rakuten, sponsor principal du club et Konami, partenaire, le FC Barcelone a publié un communiqué ce mercredi 7 juillet au sujet d'Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé  (iconsport)
Après les réactions de Rakuten, sponsor principal du club, et Konami, partenaire, le FC Barcelone a publié un communiqué ce mercredi 7 juillet au sujet d’Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé (iconsport)

Face à la polémique qui continue d’enfler, Griezmann a réitéré ses excuses. Le milieu offensif a ainsi publié un communiqué, rédigé en japonais, dans les médias de l’archipel. Il y rappelle notamment son combat contre toutes les formes de discrimination. L’ancien de l’Atlético de Madrid avait notamment rompu en décembre dernier son partenariat avec Huawei. L’entreprise chinoise était alors accusée de participer à la surveillance et la persécution des Ouïghours en Chine.

Personne(s) lié(s) à cet article : Antoine Griezmann
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires