dans

Allemagne, Löw : « on peut attendre de belles choses de nos jeunes »

Le désormais ex-sélectionneur l’assure : il faudra se méfier de l’Allemagne lors de l’Euro 2024 à domicile !

Joachim Löw était "extrêmement déçu" après l'élimination de l'Allemagne contre l'Angleterre, mais estime que des lendemains qui chantent attendent la Nationalmannschaft. Icon Sport
Joachim Löw était "extrêmement déçu" après l'élimination de l'Allemagne contre l'Angleterre, mais estime que des lendemains qui chantent attendent la Nationalmannschaft. Icon Sport

Joachim Löw était "extrêmement déçu" après l'élimination de l'Allemagne à l'Euro 2020 après la défaite contre l'Angleterre (0-2), pour ce qui était son dernier match à la tête de la Nationalmannschaft. Mais "Jogi" a aussi retenu le positif de cette désillusion, qui va faire grandir ses jeunes joueurs en vue de l'Euro 2024 à domicile. Plus

Un Löw abattu après la défaite contre l’Angleterre

La fin a été brutale pour Joachim Löw. Le désormais ex-sélectionneur de l’Allemagne espérait sans doute connaître un parcours plus fructueux pour son dernier tournoi à la tête de la Nationalmannschaft. Mais la défaite contre l’Angleterre (0-2), en huitième de finale de l’Euro 2020 mardi 29 juin, a mis un terme à ses illusions.

« C’est difficile d’analyser, c’est avant tout une énorme déception. Nous avions espéré mieux, nous avions foi dans cette équipe. Dans ce type de match, il est important de concrétiser le peu d’occasions que l’on se crée. Thomas Müller et Timo Werner en ont eu deux, ils n’ont pas marqué. Mais on ne peut faire de reproches à personne. Dans le vestiaire, il y a un silence de mort, tous les joueurs sont terriblement déçus, et moi aussi. Les Anglais ont marqué, je crois, sur leur première occasion. Il nous a manqué le sang-froid devant le but, de l’expérience dans certaines situations, de la maturité par moments. La qualité, le mental et l’état d’esprit sont là, mais nous n’avons pas su être présents jusqu’au bout, alors nous avons été punis. »

Joachim Löw en conférence de presse
Joachim Löw a dirigé son dernier match à la tête de l'Allemagne, mardi 29 juin 2021, après un règne de 15 ans. Icon SPort
Joachim Löw a dirigé son dernier match à la tête de l’Allemagne, mardi 29 juin 2021, après un règne de 15 ans. Icon SPort

« Je retiens beaucoup de choses positives »

Une défaite synonyme de fin de règne pour « Jogi » Löw, qui passe le relais à Hansi Flick après 15 ans à la tête de l’équipe d’Allemagne. L’occasion pour le champion du monde 2014 de faire le bilan de son long et riche mandat.

« Je retiens beaucoup de choses positives. J’ai débuté comme adjoint à la Coupe du monde 2006 en Allemagne, puis le titre mondial en 2014, la Coupe des Confédérations 2017 avec une équipe jeune. Après 2018 (l’élimination au premier tour en Russie), nous avons traversé des moments difficiles, mais, malgré tout, ces trois années m’ont beaucoup appris. Ce qui va rester, surtout, ce sont tous ces moments avec des gens, indépendamment des victoires ou des défaites, avec qui j’ai noué des liens forts, vécu des moments inoubliables, et qui sont devenus très importants dans ma vie. Des joueurs, mon staff… La déception de cet Euro va rester un moment, on ne peut pas digérer ça en quelques jours, mais je suis certain qu’avec le temps il me restera beaucoup de souvenirs positifs. »

Joachim Löw en conférence de presse

Löw voit le futur radieux pour l’Allemagne

Joachim Löw s’est aussi exprimé sur les perspectives d’avenir de la Nationalmannschaft, qu’il estime radieuses. Le technicien a notamment souligné que la jeunesse de la sélection arriverait à maturité en 2024, pour l’Euro à domicile.

« Nous avons de jeunes joueurs qui vont apprendre de cette expérience (l’élimination contre l’Angleterre). Ils vont fortement progresser dans les deux ou trois ans à venir, et l’Euro 2024 sera le sommet de leur carrière. On peut attendre d’eux de belles choses. Joshua Kimmich et Leon Goretzka sont déjà des leaders dans cette équipe, ils sont capables de la mener dans les années à venir.

Joachim Löw en conférence de presse
Joachim Löw laisse derrière lui un groupe avec de belles promesses, dont le très jeune Jamal Musiala (17 ans). Il estime que ses grands talents arriveront à maturité pour l'Euro 2024 à domicile. Icon Sport
Joachim Löw laisse derrière lui un groupe avec de belles promesses, dont le très jeune Jamal Musiala (17 ans). Il estime que ses grands talents arriveront à maturité pour l’Euro 2024 à domicile. Icon Sport

Quant à son propre avenir, Löw a confié n’avoir « pris aucune décision. » A 61 ans, il ressent le besoin de « décrocher un peu » , « de faire une pause émotionnelle, de prendre du recul. » « Mais il y aura ensuite certainement des choses intéressantes pour moi » , a glissé celui qui a écarté toute idée de retraite…

Équipe(s) liée(s) à cet article : Allemagne
Personne(s) lié(s) à cet article : Joachim Löw
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires