dans

Danemark, Hjulmand : « Une mauvaise décision » de reprendre le match après le malaise d’Eriksen

Au lendemain du malaise cardiaque dont a été victime Eriksen, Kasper Hjulmand a estimé que la décision de reprendre le match n'était pas la bonne (iconsport)
Au lendemain du malaise cardiaque dont a été victime Eriksen, Kasper Hjulmand a estimé que la décision de reprendre le match n'était pas la bonne (iconsport)

Au lendemain du malaise cardiaque de Christian Eriksen lors de Danemark - Finlande (0-1), le sélectionneur danois Kasper Hjulmand a regretté que le match ait repris après avoir été interrompu durant 1h50 tout en reconnaissant qu'il s'agissait qu'une décision difficile à prendre. Plus

En conférence de presse ce dimanche 13 juin, Kasper Hjulmand s’est longtemps exprimé sur le malaise cardiaque de Christian Eriksen survenu la veille et l’état de santé du milieu, reléguant au second plan le décevant résultat concédé la veille.

Kasper Hjulmand estime que la partie n’aurait pas dû reprendre samedi soir

Après 1 h 50 d’interruption, la partie avait repris au Parken Stadium, une fois que des nouvelles rassurantes concernant l’état de santé du Milanais avaient été communiquées. Envoyé à l’hôpital pour y subir des examens complémentaires, l’ancien de Tottenham était alors dans un état stable. Alors qu’il avait pu parler avec ses coéquipiers, ces derniers ont pris la décision de reprendre le match alors que l’UEFA leur avait proposé de le terminer ce dimanche. Après la rencontre, Kasper Hjulmand avait d’ailleurs expliqué : « Honnêtement, c’était plus facile à gérer d’y retourner et d’en finir. » Mais ce dimanche, son état d’esprit avait changé.

Interrompu pendant 1h50, le match entre le Danemark et la Finlande avait repris samedi soir (iconsport)
Interrompu pendant 1h50, le match entre le Danemark et la Finlande avait repris samedi soir (iconsport)

« C’était une mauvaise décision. Les joueurs étaient en état de choc. Ils ne savaient pas s’ils avaient perdu leur meilleur ami. On n’aurait pas dû jouer. Mais c’est une décision difficile. C’est mon sentiment. C’était un message très dur que les joueurs prennent la décision de jouer ou pas. Je pense que c’était une mauvaise décision.« 

Kasper Hjulmand en conférence de presse

Si le sélectionneur a précisé après le match que l’UEFA n’avait mis aucune pression, la reprise du match fait débat au pays. Alors que Peter Schmeichel a parlé d’une « décision ridicule », regrettant le manque de compassion de l’instance européenne, Michael Laudrup a aussi été virulent au micro de TV3+ : « Les joueurs avaient un choix qui n’est pas un choix. Reprendre le match ou jouer le lendemain à 12 h. Je pense que ce n’est pas un choix »

Hjulmand : « Se rassembler et jouer pour Christian »

En conférence de presse, Kasper Hjulmand s'est exprimé sur la suite de la compétition après le malaise cardiaque de Christian Eriksen (iconsport)
En conférence de presse, Kasper Hjulmand s’est exprimé sur la suite de la compétition après le malaise cardiaque de Christian Eriksen (iconsport)

Kasper Hjulmand s’est ensuite exprimé sur la suite de la compétition et l’état mental de ses troupes. La veille, Simon Kjaer, très proche de Christian Eriksen et particulièrement touché avait demandé à être remplacé après la reprise du jeu face à la Finlande. 

« Nous donnerons le temps nécessaire. Cela prendra plus de temps pour d’autres. Nous allons essayer d’aider du mieux que nous pouvons mais ce n’est pas quelque chose dont on se débarrasse comme cela pour avancer. Christian s’est préoccupé de nous. Il a dit qu’il ne se rappelait pas de grand-chose et il nous a demandé comment on allait. C’est typiquement le type de personne qu’il est. Il aimerait qu’on joue. Il sent qu’il pourrait jouer. C’était bon de le voir sourire. On va essayer de se rassembler et de jouer pour Christian. Nous essaierons de nous forcer à donner le meilleur de nous-mêmes contre la Belgique. On va utiliser ce qu’il s’est passé pour être encore plus soudé »

Kasper Hjulmand en conférence de presse
« Nous sommes rouges, nous sommes blancs. Nous sommes solidaires, côte à côte »

Alors les joueurs et le staff ont été aidés par une « équipe de psychologues de crise » comme l’a précisé Morten Boesen, médecin de la sélection, le Danemark doit retrouver les terrains contre la Belgique le 17 juin puis la Russie le 21. 

Équipe(s) liée(s) à cet article :
Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou partagez simplement cet article à vos amis !