dans

Serie A : l’Inter Milan et le Scudetto, ça se précise !

La Juventus va-t-elle enfin chuter de son trône ?

L'Inter Milan de Romelu Lukaku est proche du titre en Serie A. Icon Sport
L'Inter Milan de Romelu Lukaku est proche du titre en Serie A. Icon Sport

Fort de huit victoires de rang en Serie A, l'Inter Milan est large leader du championnat italien, avec neuf points d'avance sur son dauphin à onze journées de la fin. Les Nerazzurri peuvent-ils déjà commencer à crier victoire ? Plus

Dimanche 14 mars, l’Inter a encore glané une victoire en Serie A, sa huitième de rang, contre le Torino (1-2). Si on est loin de la série ahurissante de 22 victoires consécutives de Manchester City cette saison, les Nerazzurri font le boulot de façon efficace. Un rythme qui les propulse toujours plus haut en tête de la Serie A, avec neuf points d’avance sur leur dauphin et voisin de l’AC Milan. L’Inter peut-il est encore être rattrapé, à onze journées de la fin ?

L’Inter, une menace à plusieurs visages

Ce qui impressionne avec cet Inter Milan, c’est sa froideur. Sa maîtrise. Sa capacité à toujours trouver le chemin de la victoire, même lors de situation compliquées. Face au Torino (1-2), ce dimanche, les Nerazzurri n’ont rien montré ou presque. Mais ils ont marqué deux fois, et ont tenu la victoire. Comme lors de ses dernières sorties, l’Inter a eu du mal, mais s’en est toujours sorti à l’arrivée.

Romelu Lukaku. Icon Sport
Romelu Lukaku. Icon Sport

L’Inter dispose d’un vrai atout pour faire la différence dans ce sprint final : la richesse de son effectif. Quand le monstre Romelu Lukaku et le succulent Lautaro Martínez n’arrivent pas à faire parler la poudre, le club de Milan peut compter sur d’autres hommes de main pour jouer les sauveurs. Lundi 8 mars, face à l’Atalanta (1-0), c’est le défenseur central Milan Škriniar qui débloquait la situation. Jeudi 4 mars, contre Parme (2-1), c’est l’habituel remplaçant Alexis Sánchez qui inscrivait un doublé.

Lautaro Martínez. Icon Sport
Lautaro Martínez. Icon Sport

C’est cette force de frappe collective qui pourra permettre à l’Inter d’aller au bout. Car si les titulaires des Nerazzurri sont les meilleurs à chaque poste (Brozović et Barella au milieu, Hakimi et Perišić en pistons, De Vrij en défense centrale etc), les remplaçants ne sont pas au reste. Au milieu, ils sont trois gros noms (Eriksen, Vidal, Gagliardini) à se partager la troisième place.

Inter
L’Inter, cette armée. Icon Sport

La concurrence fait pâle figure

Et c’est surtout l’état de forme de ses concurrents qui incite aux réjouissances côté Inter. La Juventus, si elle a triomphé de Cagliari (1-3) grâce à un triplé de Cristiano Ronaldo dimanche 14 mars, reste minée par son échec cuisant en Ligue des champions. Et le voisin AC Milan semble marquer le pas depuis plusieurs semaines, avec notamment une défaite dimanche 14 mars contre Naples (0-1).

SUSA / Icon Sport
Cristiano Ronaldo et la Juventus auront du mal à rattraper leur retard. Icon Sport

La Juventus a certes l’occasion de revenir à sept points du leader intériste en cas de succès lors de son match en retard, mais le calendrier des Nerazzurri est un autre argument en faveur de l’Inter. Avant d’affronter la Juve lors de l’avant-dernière journée du championnat, les hommes d’Antonio Conte auront eu l’occasion de faire le plein de points contre Bologne, la Sampdoria et les promus La Spezia et Crotone. L’Inter a définitivement une occasion en or, à lui de ne pas la laisser filer.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Inter Milan
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires