dans

Real Madrid : se réinventer ou surfer sur la vague du succès ?

L’été de tous les dangers pour les Merengues ?

Le Real Madrid affronte Francfort en Supercoupe d'Europe. Icon Sport
Le Real Madrid affronte Francfort en Supercoupe d'Europe. Icon Sport

La saison 2021/2022 restera comme un très grand cru pour le Real Madrid. Liga, Ligue des champions, Supercoupe d'Espagne, tout y est passé. Mais l'équipe de Carlo Ancelotti n'a clairement pas produit le jeu le plus séduisant d'Europe. Inquiétant pour l'avenir ? Plus

Impérial en Liga, le Real Madrid n’était pas forcément le grand favori de la dernière édition de la Ligue des champions. Pourtant, tous les gros bras y sont passés. Mais les Madrilènes s’en sont trop souvent remis au talent de Karim Benzema pour forcer la décision, souvent dans la douleur. Est-ce que les Merengues repartiront avec la même philosophie de jeu le mois prochain ?

La Benzema dépendance, un vrai problème ?

Grand favori pour le prochain Ballon d’Or, Karim Benzema marche sur l’eau avec le Real Madrid. L’attaquant international français vient de boucler une saison à 50 buts et 16 passes décisives pour 56 matches disputés. Tout simplement phénoménal. Bien évidemment, le Real dispose, au sein de son effectif, de très nombreux talents. Comme le Brésilien Vinicius, véritable lieutenant du natif de Lyon. Ou encore ce fameux trio magique du milieu de terrain, Kroos-Modric-Casemiro. Mais sans l’ancien joueur de l’OL, on voit mal comment les Merengues auraient pu se retrouver sur le toit de l’Europe du football au printemps dernier.

Vinícius et Benzema, la bromance du Real Madrid 2021-2022. (Icon Sport)
Vinícius et Benzema, la bromance du Real Madrid 2021-2022. (Icon Sport)

En Liga, la concurrence n’était pas des plus féroces. Le grand rival qu’est le FC Barcelone a traversé une période très compliquée et a vite lâché l’affaire. Quant au champion sortant, le voisin de l’Atlético, il n’a jamais su se mêler à la lutte, pas plus que les deux clubs de Séville. Ce qui n’a pas forcément poussé le Real Madrid dans ses derniers retranchements. Tout l’inverse de la campagne de Ligue des champions. En effet, les hommes de Carlo Ancelotti ont été battus par les Moldaves du Sheriff Tiraspol en poules, puis par le Paris Saint-Germain, Chelsea et Manchester City. Mais durant la phase finale, Karim Benzema a toujours sauvé l’équipe. Jusqu’à quand ?

Le début d’une nouvelle ère au Real Madrid ?

Cet été, le Real Madrid a vu trois de ses joueurs emblématiques quitter le navire. Il s’agit de Marcelo, Gareth Bale et Isco. Trois éléments qui ont compté dans l’histoire du club. En parallèle, le flop Luka Jovic, recruté pour 63 millions d’euros il y a trois ans, est parti presque gratuitement à la Fiorentina. Dans l’autre sens, après l’échec cuisant dans le dossier Kylian Mbappé, la Casa Blanca a misé gros (80 millions d’euros) sur une autre pépite française, Aurélien Tchouaméni, ainsi que sur le roc allemand de Chelsea Antonio Rüdiger.

À l’heure actuelle, le Real Madrid compte pas moins de dix trentenaires au sein de son effectif. Certains parleront d’expérience. Mais dans les prochains mois, Eden Hazard aura 32 ans, Toni Kroos 33, Karim Benzema 35, Luka Modric 37. Le champion d’Espagne et d’Europe est peut-être à un tournant. Entre des cadres bien plus proches de la fin que du début de leur carrière, et une gestion des gros matches qui interpelle, tous les voyants ne sont pas forcément au vert. Mais, sur la lancée de la saison dernière, le Real compte bien affirmer sa suprématie sur la durée. Y parviendra-t-il ?

Équipe(s) liée(s) à cet article : Real Madrid (Real)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires