dans

Que faut-il retenir de la première d’Alexis Sánchez au Vélodrome ?

C’est prometteur.

Alexis Sanchez sous les couleurs de l'Olympique de Marseille (Icon Sport)
Alexis Sanchez sous les couleurs de l'Olympique de Marseille (Icon Sport)

Après des débuts en Ligue 1 sur la pelouse de Brest, Alexis Sánchez a vécu sa première titularisation avec l'OM, et sa grande première au stade Vélodrome. Plus

Chez Alexis Sánchez, la technique ne bouge pas

Le stade Vélodrome a pu une nouvelle fois rugir, et vivre une victoire de l’Olympique de Marseille. La deuxième en deux matches à domicile en Ligue 1 cette saison. Non sans peine, les Olympiens se sont défaits du FC Nantes (2-1) et ont fêté la grande première d’Alexis Sánchez dans son nouveau stade. Le Chilien, entré en jeu une semaine plus tôt face à Brest, était titulaire contre les Canaris, et a montré tout son talent.

S’il n’a pas marqué, il a énormément proposé et s’est créé quelques situations intéressantes. La première chose à dire concernant le natif de Tocopilla, c’est qu’il n’a rien perdu de sa technique. Facile balle au pied, il a répété sa fameuse fin de corps ravageuse avec ses petits appuis. Ses prises de balle orientées et souvent vers l’avant ont aussi amené du danger devant le but d’Alban Lafont, qui a finalement craqué face à Chancel Mbemba et un but contre son camp de Nicolas Pallois.

Encore trop juste physiquement

Placé à la pointe de l’attaque de l’OM en lieu et place d’Arkadiusz Milik, Alexis Sánchez a répété les efforts, s’efforçant d’être toujours disponible pour ses coéquipiers, et un véritable point d’appui avant de gicler sur les côtés avec les flèches blanches et bleues que sont Nuno Tavares et Jonathan Clauss.

Et après avoir joué 45 minutes à Brest, El Niño Maravilla a cédé sa place à vingt-cinq minutes du terme de la rencontre. Il faut dire que sa dernière titularisation remontait au mois de mars avec le Chili, lui qui n’était plus beaucoup utilisé par Simone Inzaghi à la fin de la saison dernière.

Alexis Sánchez sous le maillot de l'OM (iconsport)
Alexis Sánchez sous le maillot de l’OM (iconsport)

Ainsi, Sánchez retrouve petit à petit le rythme, et s’inflige des courses à haute intensité durant les entraînements, comme l’a révélé Jonathan Clauss au micro de Canal +, pour justement retrouver sa plénitude physique. Très technique mais aussi véloce, le Tocopillano sait qu’il a besoin d’être à 100% pour se rendre totalement utile à l’OM. Mais ses débuts sont prometteurs. Et le Chilien devrait pouvoir mettre le feu au Vélodrome plus d’une fois cette saison.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Olympique de Marseille (OM)
Personne(s) lié(s) à cet article : Alexis Sánchez
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires