dans

Qualif. CDM 2022 : la France tenue en échec par la Bosnie

En ayant joué toute la deuxième période en infériorité numérique…

L'équipe de France de Karim Benzema n'a pas retrouvé la victoire après le fiasco de l'Euro. Les Bleus ont été tenus en échec par la Bosnie (1-1), ce mercredi 1er septembre. Icon Sport
L'équipe de France de Karim Benzema n'a pas retrouvé la victoire après le fiasco de l'Euro. Les Bleus ont été tenus en échec par la Bosnie (1-1), ce mercredi 1er septembre. Icon Sport

A dix contre onze pendant toute la deuxième période, l'équipe de France a dû se contenter du match nul face à la Bosnie (1-1), ce mercredi 1er septembre, dans son groupe de qualification pour la Coupe du monde 2022. Plus

L’équipe de France avait des choses à se faire pardonner. Un peu plus de deux mois après le fiasco de l’Euro, les Bleus retrouvaient leurs supporters à l’occasion de ce match de qualification à la Coupe du monde 2022 face à la Bosnie. Mais à Strasbourg, les hommes de Didier Deschamps se sont encore montrés décevants offensivement. Malgré la présence du « trio magique » Mbappé-Griezmann-Benzema en attaque, les Bleus n’ont quasiment jamais fait trembler leur adversaire du soir. Ils ont même dû s’en remettre à un but chanceux de Griezmann pour égaliser, après l’ouverture du score d’Edin Dzeko.

Pire : l’expulsion directe de Jules Koundé après la pause a causé de nouveaux maux de tête au sélectionneur français. Mais à dix contre onze, les Tricolores ont conservé une certaine maîtrise des événements, seule bonne nouvelle de la soirée, pour accrocher un point.

La Bosnie refroidit la Meinau, mais la France n’a pas le temps de douter

D’entrée, la France est confrontée au bloc très compact, mais pas forcément bas de la Bosnie. Une solution s’impose alors rapidement pour les Bleus : prendre la profondeur afin de contourner cette muraille blanche. Mais le bon alignement de celle-ci prend régulièrement les Français au piège, malgré les javelots millimétrés du chef d’orchestre Paul Pogba. Trouver la faille sur attaque placée semble en tout cas mission impossible, tant les Bleus manquent de vitesse dans les transmissions pour déstabiliser le bunker bosnien.

Malgré les belles ouvertures de Paul Pogba, les Bleus ont buté sur le bloc bosnien. Icon Sport
Malgré les belles ouvertures de Paul Pogba, les Bleus ont buté sur le bloc bosnien. Icon Sport

Didier Deschamps avait demandé de la « maîtrise » avant le match, et c’est effectivement la disposition qu’adopte l’équipe de France. Mais à l’inverse des Français, les Bosniens font planer des menaces sur leurs quelques offensives. Et après une ou deux alertes (15e, 19e), les partenaires d’un Miralem Pjanić retrouvé ouvrent le score sans que les Bleus y trouvent forcément à redire. C’est l’inévitable Edin Džeko qui exploite une très mauvaise passe de Thomas Lemar dans une zone dangereuse (0-1, 36e).

Les Bleus, qui espéraient retrouver le sourire après le fiasco de l’Euro, basculent ainsi dans le doute. Mais la chance sourit aux Tricolores, qui recollent presque dans la foulée avec beaucoup de réussite. Sur corner, Griezmann marque en effet… du dos, sans le vouloir (1-1, 40e). Et les hommes de Didier Deschamps reprennent confiance, en atteste cette frappe enroulée du même « Grizou » (44e).

A dix, les Bleus tiennent le coup

Mais un événement va gripper cette dynamique : l’exclusion de Jules Koundé pour un tacle beaucoup trop appuyé (50e) cinq minutes après le retour des vestiaires. Jordan Veretout, très volontaire pour sa grande première en Bleu, doit céder sa place à Léo Dubois. Néanmoins, sous l’impulsion d’Aurélien Tchouaméni, deuxième bizuth qui a remplacé à la pause un Thomas Lemar décevant, les Tricolores font mieux que résister et continuent de garder le contrôle du match.

Aurélien Tchouaméni a été très juste pour sa première avec les Bleus. Icon Sport
Aurélien Tchouaméni a été très juste pour sa première avec les Bleus. Icon Sport

Cependant, déjà prudente à onze contre onze, la France ne parvient logiquement pas à se montrer beaucoup plus dangereuse sur ses offensives. Les accélérations des entrants Coman et Martial restent infructueuses. C’est plutôt la Bosnie, attendant son heure, qui tente de rafler la mise à l’approche de la fin (81e, 86e). Mais la France tient bon, et si elle regrettera de ne pas avoir relancé la machine après la débâcle de l’Euro, elle pourra se féliciter de sa solidité en infériorité numérique.

La fiche du match

France 1 – 1 Bosnie

Buts : Griezmann (40e) pour les Bleus / Džeko (36e) pour la Bosnie

Exclusion : Koundé (50e) pour la France

France (4-3-3) : Lloris – Koundé, Varane, Kimpembe, Digne – Pogba, Veretout (54e, Dubois), Lemar (46e, Tchouaméni) – Griezmann (76e, Coman), Benzema (76e, Martial), Mbappé.

Bosnie (5-3-2) : Šehić – Sušić, Ahmedhodzić, Hadzikadunić, Saničanin, Kolasinač (54e, Civić) – Pjanić, Hadziahmetović, Cimirot (72e, Lončar) – Džeko, Demirović (72e, Prevljak).

Équipe(s) liée(s) à cet article : Bosnie-Herzégovine, Équipe de France
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires