dans

PSG : Sergio Ramos va-t-il devenir le patron de la défense parisienne ?

Un joli retour aux affaires.

Sergio Ramos, enfin intégré au PSG. Icon Sport
Sergio Ramos, enfin intégré au PSG. Icon Sport

En ce début de saison, Sergio Ramos enchaîne les rencontres avec le Paris Saint-Germain après un premier exercice plus que compliqué, tronqué par de nombreuses blessures. De quoi devenir le patron de la défense parisienne ? Plus

Ramos enchaîne enfin

Qu’il semble désormais loin le Sergio Ramos de la saison dernière, inexistant, blessé. Ou le joueur fébrile qui prend un rouge à Lorient pour son retour à la compétition. Désormais, l’Espagnol enchaîne les rencontres avec le Paris Saint-Germain. Depuis le début de la saison, Ramos a déjà joué 11 matches, pour un but lors du Trophée des champions.

L’ancien défenseur du Real Madrid n’est plus qu’à deux matches d’égaler ses statistiques de la saison dernière, c’est dire. Dans une défense à trois, aux côtés de Marquinhos, Kimpembe ou Danilo Pereira, Sergio Ramos semble plus à l’aise, même s’il s’agit pour lui de continuer à prendre du rythme. Mais désormais, le numéro 4 du PSG s’est bien installé dans le onze de Christophe Galtier.

Marquinhos fébrile, Kimpembe hésitant

De là à devenir le patron de la défense parisienne ? C’est peut-être encore tôt pour le dire. Mais le système mis en place par Galtier lui sied à merveille et lui permet de se mettre dans les meilleures conditions. Certainement moins à l’aise à deux défenseurs centraux et à quatre derrière, le joueur de 36 ans peut s’appuyer sur la vivacité d’Achraf Hakimi et les couvertures incessantes de ses coéquipiers, notamment Marquinhos.

Sergio Ramos, buteur avec le PSG contre Nantes lors du Trophée des champions. Icon Sport
Sergio Ramos, buteur avec le PSG contre Nantes lors du Trophée des champions. Icon Sport

Cependant, le Brésilien est particulièrement critiqué en ce début de saison. Le capitaine du PSG a montré à plusieurs reprises une grande fébrilité défensive. Pas aussi serein et sûr de lui qu’à l’accoutumée, Marqui n’est pas au niveau attendu lors des premières semaines. Et à ses côtés, Presnel Kimpembe a alterné le bon et le très moyen, frôlant notamment l’expulsion contre Brest avant de sortir sur blessure. Danilo Pereira, de son côté, fait le boulot mais n’est pas un spécialiste au poste. Ainsi, Sergio Ramos a l’opportunité de monter en grade et devenir l’un des hommes forts de l’équipe parisienne. Leader naturel grâce à son expérience et son palmarès, et s’il devenait le capitaine (officieux) du PSG ?

Équipe(s) liée(s) à cet article : Paris Saint-Germain (PSG)
Personne(s) lié(s) à cet article : Sergio Ramos
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires