dans

PSG – Ander Herrera : pourquoi le milieu espagnol est le co-meilleur buteur du club cette saison

Même pas besoin de Messi et Neymar quand on a Herrera !

Ander Herrera est le comeilleur buteur du PSG cette saison. Icon Sport
Ander Herrera est le comeilleur buteur du PSG cette saison. Icon Sport

A 32 ans, Ander Herrera est le co-meilleur buteur du PSG cette saison (4 buts, à égalité avec Kylian Mbappé). Assez bluffant, pour un joueur qui est plutôt censé garantir l'équilibre défensif de son équipe. Alors comment se fait-il que le milieu espagnol soit devenu l'un des meilleurs atouts offensifs du club de la capitale ? Plus

Messi ? Neymar ? Wijnaldum ? Le PSG a beau avoir recruté du lourd cet été tout en ayant conservé ses tauliers, c’est l’un de ses plus fidèles seconds couteaux qui porte le club sur ses épaules depuis le début de la saison. A 32 ans, Ander Herrera semblait pourtant de nouveau promis à un statut de “colmateur de trous.” A son poste préférentiel de milieu relayeur, l’Espagnol est maintenant n°4 (en théorie) derrière Verratti, Wijnaldum et Gueye. En tant que milieu défensif, il passe a priori derrière les “spécialistes” Paredes et Danilo Pereira. Et s’il s’est révélé comme milieu offensif à l’Athletic Bilbao, ce n’est pas à Paris qu’il pourra ressusciter son passé prospère.

Ander Herrera. Icon Sport
Ander Herrera. Icon Sport

Beaucoup de joueurs n’auraient pas supporté ce statut peu gratifiant. Mais Ander Herrera, ce joueur d’équipe, ce joueur de collectif par excellence, n’en a que faire. Depuis la reprise, il a profité des absences de Verratti, Gueye et Paredes pour croquer dans une place de titulaire. Et avec une réussite impressionnante : l’ancien de Manchester United a déjà marqué 4 fois en 7 matchs cette saison, lui qui n’avait trouvé les filets que… 2 fois en 67 apparitions depuis son arrivée dans la capitale en 2019. Alors comment expliquer cette soudaine fibre buteuse ?

Herrera, le but n’est pas son but

Ce succès face aux cages est d’autant plus étonnant qu’Herrera est un joueur qui ne se lève pas le matin en se disant qu’il a envie de marquer. “Ma plus grande vertu, c’est mettre mes qualités au service du collectif. Et ce dans n’importe quelles circonstances” , résumait-il pour le magazine So Foot peu après son arrivée en 2019. “Si un jour, l’équipe a besoin de défendre de manière compacte, j’essaie de boucher les espaces. De resserrer les lignes un maximum par mon activité. Si l’équipe veut faire un pressing haut, j’essaie d’être le premier à exercer la pression sur l’adversaire, jusqu’au gardien adverse s’il le faut. Ma première qualité c’est ça, penser toujours au bien du collectif plutôt qu’au mien.

Et lors de sa présentation au PSG, Herrera avait déjà axé son discours sur la consistance défensive de sa palette, bien conscient que cet aspect lui serait le plus utile aux yeux d’un entraîneur devant composer avec des stars en attaque. “Je ne suis qu’une part de l’équipe qui va aider, qu’importe la manière dont l’entraîneur voudra m’utiliser. Je peux aider à la récupération, être le premier joueur à défendre quand l’équipe a besoin de réagir et de presser…”

Ander Herrera a un rôle crucial à la récupération. Icon Sport
Ander Herrera a un rôle crucial à la récupération. Icon Sport

Et le plus bluffant avec Herrera, c’est que sa capacité nouvelle à marquer n’ont en rien affecté ce boulot de l’ombre et ces courses incessantes qu’il effectue avec toujours autant de vigueur. Sans lui, le PSG aurait effectivement moins marqué, mais il aurait surtout encaissé beaucoup plus de buts ! Avec Mbappé, Messi, Neymar, ainsi qu’Hakimi et Wijnaldum sur la pelouse, le rôle d’Herrera dans l’équilibre défensif est d’autant plus crucial. Alors pourquoi peut-on le voir aussi haut dans la surface adverse, comme sur ses buts face à Clermont en Ligue 1 (doublé) et contre Bruges, mercredi 15 septembre en C1 ?

Le football offensif de Pochettino lui convient

La réponse est simple : car le football de Mauricio Pochettino l’exige. “C’est important pour l’équipe que les milieux soient décisifs, et pas seulement les joueurs offensifs. Ça apporte des options différentes” , soulignait l’entraîneur argentin D’autre part, le pressing haut de “Poch” est l’un des grands principes de sa philosophie. Ce qui convient parfaitement à un Herrera qui est comme un poisson dans l’eau dans cette phase de jeu (cf “exercer la pression jusqu’au gardien adverse s’il le faut“).

Avec Pochettino, c’est un football très intense, de l’intensité pendant 90 minutes, essayer de toujours presser et, ensuite avec le ballon. C’est un coach très offensif. Il essaye de créer beaucoup d’opportunités. Mais la clé de notre jeu maintenant, c’est qu’on essaye de presser tout le temps.

Ander Herrera après le Trophée des champions contre l’OM en janvier
Ander Herrera bénéficie de liberté pour s'approcher des cages adverses avec Mauricio Pochettino. Icon Sport
Ander Herrera bénéficie de liberté pour s’approcher des cages adverses avec Mauricio Pochettino. Icon Sport

Mbappé, Messi et Hakimi tirent les marrons du feu pour Herrera

Et le natif de Bilbao a, plus que jamais, des boulevards devant lui pour se baliser la voie vers les buts adverses. Car avec Neymar, Mbappé et Messi, les adversaires doivent mobiliser toutes leurs forces et bétonner leur ligne défensive. Les milieux adverses sont naturellement mis à contribution pour aider leur arrière-garde, ce qui laisse une latitude bienvenue à l’international espagnol (deux sélections en 2016 et 2017).

Et Herrera bénéficie en plus d’un autre atout maître : Achraf Hakimi. Grâce à ses débordements fulgurants, le très offensif latéral droit marocain force souvent un milieu adverse à venir au soutien de son latéral gauche. Ce qui permet à Herrera d’en tirer profit, comme l’illustre son doublé contre Clermont après deux numéros d’Hakimi. L’Espagnol n’est d’ailleurs pas le seul à en profiter, puisque Gueye a déjà marqué 2 fois en 3 matchs cette saison. Mais c’est bien Herrera, par sa régularité et sa fiabilité, qui force l’admiration au PSG cette saison. Pourvu que ça dure !

Achraf Hakimi libère des espaces pour Herrera. Icon Sport
Achraf Hakimi libère des espaces pour Herrera. Icon Sport
Personne(s) lié(s) à cet article :
Ça fait plaisir de lire un article sans être dérangé par une publicité non ? Pour que ça continue soutenez Foot11.com en vous abonnant ci-dessous gratuitement à un de nos flux ou laissez nous simplement un petit commentaire ci-dessous :)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires