dans

Premier League : entre négociations éclair et calme plat

Les premiers enseignements du mercato outre-Manche.

Haaland, recrue phare de Manchester City et de la Premier League (Manchester City)
Haaland, recrue phare de Manchester City et de la Premier League (Manchester City)

Alors que Liga, Bundesliga et Serie A ont officiellement commencé le mercato le 1er juillet, Premier League et Ligue 1 ont ouvert les hostilités dès le 10 juin. Si le championnat de France connaît une activité modérée, celui d'Angleterre offre déjà davantage de constats. Plus

En trois semaines, il peut se passer beaucoup de choses quand il s’agit du marché des transferts. Trois semaines, c’est l’avance dont a pu bénéficier la Premier League. Fort d’une attractivité inégalée et d’une puissance financière colossale, le championnat le plus suivi au monde a déjà enregistré de nombreux mouvements. Cependant, des disparités demeurent entre les clubs. Un premier bilan s’impose.

Deux cadors qui n’ont pas perdu de temps

Très tôt, Manchester City et Liverpool ont validé l’arrivée d’un nouveau 9. D’un côté, Erling Haaland a choisi de rejoindre Pep Guardiola et l’ancien club de son père. De l’autre, Jürgen Klopp a jeté son dévolu sur Darwin Nunez. Pendant que le technicien espagnol rêve toujours de son compatriote Marc Cucurella, il devrait vite accueillir Kalvin Phillips. Chez le stratège allemand, on a pensé à l’avenir avec Fabio Carvalho et Calvin Ramsay.

S’armer pour conserver un statut européen

Derrière le podium, Tottenham s’est donné la possibilité de faire bonne figure en C1. Plus de 100 millions d’euros ont été dépensés pour faire venir Yves Bissouma et Richarlison. Ivan Perisic et Fraser Forster sont arrivés libres. Chez les rivaux d’Arsenal, la cinquième place en Premier League n’a pas découragé tant que cela. Fabio Vieira, Matt Turner et le jeune Marquinhos seront des Gunners… en attendant Gabriel Jesus. Toujours à Londres, West Ham a craqué pour Nayef Aguerd et Alphonse Areola sera conservé.

De l’ambition aussi dans le ventre mou

Plus bas, en milieu de tableau, Newcastle constate les bienfaits de son nouveau propriétaire. Tout d’abord, Matt Targett a signé définitivement. En nouveaux visages, Nick Pope rebondit après sa relégation avec Burnley, et Sven Botman représente une belle promesse pour l’avenir. Du côté de Birmingham, Villa Park pourra continuer de vibrer pour Philippe Coutinho. Décidément pas à plaindre, Steven Gerrard peut aussi se targuer d’avoir attiré le solide Diego Carlos, ainsi que Boubacar Kamara, pourtant libre de s’engager où il le souhaitait.

Des moyens inégaux dans la bataille pour le maintien en Premier League

Toujours plus bas, les finances ne sont pas les mêmes pour tout le monde. Maintenu de justesse, Leeds fait déjà tout pour éviter une nouvelle saison délicate. Le coach Jesse Marsch a fait ses emplettes chez son ancien club du RB Salzbourg, avec Brenden Aaronson et Rasmus Kristensen. Marc Roca a aussi posé ses valises en provenance du Bayern. Chez les trois promus, seul Nottingham Forest s’est signalé, avec la signature de Taiwo Awoniyi. Pour Fulham et Bournemouth, les renforts se font attendre.

Jesse Marsch a fait parler ses contacts pour renforcer Leeds (Icon Sport)
Jesse Marsch a fait parler ses contacts pour renforcer Leeds (Icon Sport)

Retard à l’allumage chez de gros noms

Malgré une certaine aura, plusieurs écuries restent discrètes. C’est par exemple le cas d’Everton, qui sort d’une saison très délicate, ou encore de Leicester, qui avait fait face à une cascade de blessures la saison dernière. Surtout, quid de Chelsea et Manchester United ? Les deux géants n’ont encore officialisé personne. Pire, ils ont connu de nombreux départs. Les Blues ont notamment perdu Rüdiger, Christensen et Lukaku (en prêt), quand les Red Devils ont dit adieu à Pogba, Matic, Mata, Cavani et Lingard. Cependant, il devrait rapidement y avoir du mouvement. United a son accord avec Tyrell Malacia, au grand dam de l’OL. Par ailleurs, le feuilleton Frenkie de Jong est toujours en cours. Chez les pensionnaires de Stamford Bridge, Raheem Sterling ne cesse de se rapprocher. Une chose est sûre, les négociations font rage en Premier League… et le mercato est loin d’avoir livré son verdict !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires