dans

OM : Milik, le grand attaquant parti sans laisser de trace

Comeback salvateur en Serie A ?

Arkadiusz Milik sous les couleurs de l'Olympique de Marseille (Icon Sport)
Arkadiusz Milik sous les couleurs de l'Olympique de Marseille (Icon Sport)

Son départ a été soudain, pour ne pas dire inattendu. En cette fin de mercato estival, Arkadiusz Milik a officiellement quitté l'Olympique de Marseille pour rejoindre la Juventus Turin, en prêt. Un départ qui arrange tout le monde ? Plus

Auteur d’un premier passage en prêt très remarqué, Arkadiusz Milik ne s’est jamais véritablement imposé du côté de l’Olympique de Marseille. Malgré un changement d’entraîneur cet été, l’attaquant international polonais de 28 ans a quitté l’OM pour retourner en Italie. Du côté de la Juventus Turin. L’avenir nous dira si tout le monde a fait le bon choix.

Un départ tonitruant jamais concrétisé par Milik

Poussé vers la sortie du Napoli parce qu’il refusait de prolonger son contrat, Arkadiusz Milik avait posé ses valises à l’Olympique de Marseille le 21 janvier 2021. Peu de temps après, l’ancien joueur de l’Ajax Amsterdam est devenu une véritable attraction en Ligue 1. Avec 9 buts et 1 passe décisive au compteur, en l’espace de 15 journées, l’international polonais aux 62 sélections laissait augurer de très belles dispositions. Ce qui avait d’ailleurs poussé l’OM à le recruter définitivement dans la foulée.

Milik sous les couleurs de l'OM. (Icon Sport)
Milik sous les couleurs de l’OM. (Icon Sport)

Sur l’exercice écoulé, Arkadiusz Milik a surtout brillé sur la scène européenne (8 buts en 10 matches). Son bilan global est loin d’être mauvais, avec 20 réalisations en 37 rencontres, toutes compétitions confondues. Paradoxalement, le natif de Tychy n’a jamais su se démarquer comme un élément incontournable du groupe de Jorge Sampaoli. L’arrivée d’Igor Tudor aurait pu tout changer. Mais le Polonais est resté sur le banc lors de la dernière journée de Ligue 1 face à Nantes. Le signe annonciateur d’un départ qui ne faisait que se préciser.

Relations tendues avec Bielsa, physique fragile

Auteur d’un passage intéressant au Napoli (48 buts en 122 matches), Arkadiusz Milik a aussi dû composer avec des blessures récurrentes. Notamment, deux, graves, au niveau des genoux. Ces genoux qui l’ont aussi fait manquer les huit premières journées de Ligue 1 la saison dernière. Sans oublier le COVID, les pépins musculaires en avril, à la cuisse courant mai. Des défaillances physiques qui ne sauraient expliquer tous les maux de Milik lors de son passage à Marseille, et même durant sa carrière. Mais qui ont, hélas, plus que le mérite d’exister.

Lors du dernier exercice de L1, Milik n’avait marqué qu’un seul petit but entre son retour en octobre 2021, et février 2022. Une éternité. Il n’a d’ailleurs plus trouvé le chemin des filets en Championnat depuis avril dernier. Sans parler de ses relations, parfois très tendues, avec son entraîneur de l’époque, Jorge Sampaoli. Mais tout ceci est de l’histoire ancienne. Désormais, place à un nouveau chapitre en Serie A italienne, en prêt, sous les couleurs de la Juventus Turin. Nul doute que l’on aura l’occasion de revoir l’ancien du Bayer Leverkusen en France. Ironie du sort, la Juve est dans le même groupe que… le Paris Saint-Germain en Ligue des champions. À Milik de faire plaisir aux supporters marseillais. Peut-être une dernière fois.

Personne(s) lié(s) à cet article : Arkadiusz Milik
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires