dans

Pierre Ménès : le jeu vidéo FIFA pourrait se séparer du chroniqueur

Les gamers se sentiraient tout de suite moins jugés…

Pierre Ménès. Icon Sport

Pierre Ménès, qui croule sous les critiques depuis la diffusion du documentaire "Je ne suis une salope" dimanche 21 mars sur Canal+, pourrait perdre son partenariat avec le jeu vidéo FIFA. L'entreprise EA Sports a en effet annoncé réfléchir à la suite à donner à ce partenariat. Plus

Le début d’une longue descente aux enfers pour Pierre Ménès ? Dimanche 21 mars, le chroniqueur de Canal+ était ciblé dans le documentaire « Je ne suis pas une salope« , pour des agressions sexuelles commises sur les plateaux de la chaîne cryptée. Le lendemain, lundi 22 mars, l’émission « Touche pas à mon poste » diffusait un extrait censuré du documentaire, où Pierre Ménès minimisait l’agression sexuelle qu’il a commise sur Marie Portolano.

Pierre Ménès. Icon Sport

Devenu la cible de toutes les critiques, Pierre Ménès commence même à être lâché par ses partenaires. Ce jeudi 24 mars, c’est le jeu vidéo FIFA qui a laissé entendre qu’il pourrait se séparer du chroniqueur, qui prête sa voix à l’entreprise EA Sports dans les commentaires de matchs.

EA France prêt à licencier Pierre Ménès ?

Si de nombreux internautes souhaitent voir Canal+ réagir aux accusations contre Pierre Ménès, ils demandent aussi à ne plus l’entendre sur FIFA. En effet, le chroniqueur fait partie, depuis 2017, du duo de commentateurs de la version française du célèbre jeu vidéo. C’est le présentateur vedette de l’émission « Canal Football Club », Hervé Mathoux, qu’il accompagne avec ses punchlines souvent acérées.

Ce mercredi 24 mars, la filiale française d’EA Sport, l’éditeur du jeu vidéo, a donc décidé de réagir. Via son compte Twitter, l’entreprise a annoncé qu’elle allait se pencher sur la question de mettre fin ou non au partenariat du chroniqueur avec le jeu vidéo FIFA.

« Nous suivons attentivement les faits préoccupants reprochés à Pierre Ménès, car nous sommes très vigilants sur le comportement de nos athlètes et de nos partenaires. Compte tenu de ces éléments, nous examinons activement la suite de sa relation avec EA SPORTS« .

EA France sur Twitter
@Twitter

Une possible défection qui pourrait bien être la première d’une longue série…

Personne(s) lié(s) à cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bayern : Alphonso Davies nommé ambassadeur de l’ONU pour les réfugiés

Georginio Wijnaldum se fâche à propos du racisme et de la Coupe du monde au Qatar