dans

LDC : Le manque d’humilité a-t-il puni le Bayern Munich ?

De la suffisance contre Villarreal, comme face au PSG l’an passé ?

Les joueurs du Bayern Munich (Icon Sport)
Les joueurs du Bayern Munich (Icon Sport)

Eliminé de la Ligue des champions dès les quarts de finale, comme la saison dernière, le Bayern Munich sera une fois le grand absent du dernier carré. Le vainqueur de la C1 en 2020 a-t-il sous-estimé son adversaire pour le payer au prix fort ? Plus

Stupeur ce mardi 12 avril 2022 à l’Allianz Arena. Le Bayern Munich, vainqueur de la Ligue des champions en 2020, est une nouvelle fois tombé dès les quarts de finale. Éliminé par les modestes Espagnols de Villarreal. Malgré un effectif XXL, les Bavarois ont peut-être manqué d’humilité au moment de ce match retour face au tenant de la Ligue Europa.

Un sentiment déjà présent la saison passée

La saison dernière, le Bayern Munich avait déjà survolé son groupe de Ligue des champions avec cinq victoires, 18 buts marqués et à peine un frisson sur le terrain de l’Atlético de Madrid (1-1). Même constat en huitième de finale avec six buts passés à la Lazio Rome en deux rencontres. Puis il y a eu ce quart de finale face au Paris Saint-Germain.

Benjamin Pavard sous les couleurs du Bayern Munich (iconsport)
Benjamin Pavard sous les couleurs du Bayern Munich (iconsport)

À l’issue du match aller, perdu à domicile (2-3), Benjamin Pavard, le latéral droit français du Bayern, avait nourri un petit complexe de supériorité au moment d’analyser la défaite. « On est frustrés, on méritait de gagner ce match. On avait la possession et plus de tirs. Il faut se focaliser sur nous, pas sur Paris« , avait-il notamment déclaré. Au retour, les Allemands avaient certes gagné (0-1), mais pas assez nettement pour éviter l’élimination.

Julian Nagelsmann, le coach du Bayern, donne le mauvais exemple

Cette saison, le scénario s’est répété. Six matches, six victoires et 22 buts marqués dans un groupe pourtant composé du FC Barcelone ou encore Benfica. En huitième de finale, le Bayern Munich est passé tout près de la correctionnelle sur la pelouse de Salzbourg (1-1), avant d’atomiser les Autrichiens au retour (7-1). En quart de finale aller, les Bavarois ont perdu, à Villarreal (1-0). Le coach du Bayern, Julian Nagelsmann, avait alors lancé le match retour en expliquant que les Espagnols avaient fait « une seule erreur« , celle de les « laisser en vie« .

Certes, le match retour de Salzbourg pouvait laisser espérer une folle soirée au public du Bayern Munich. Il n’en a rien été. Le probable futur champion d’Allemagne a été tenu en échec (1-1) et ne verra pas les demi-finales de la Ligue des champions pour la deuxième année consécutive. Tout puissant en Bundesliga, le Bayern n’a perdu que quatre fois en Championnat et tourne à trois buts par match en moyenne. Ce relatif manque d’adversité a-t-il entraîné une certaine forme de suffisance ? Les Manuel Neuer (36 ans), Thomas Müller (32 ans) Robert Lewandowski (33 ans) ou encore Eric Choupo-Moting (33 ans) doivent-ils s’effacer au profit de la jeune génération ? Une chose est certaine : un bilan lucide devra être fait au plus vite.

Équipe(s) liée(s) à cet article : Bayern Munich
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires