dans

LdC : face à l’Eintracht Francfort, l’OM doit frapper fort

Première réussie au Vélodrome ?

Dimitri Payet semble lassé d'être remplaçant à l'OM (Icon Sport)
Dimitri Payet semble lassé d'être remplaçant à l'OM (Icon Sport)

Battu d'entrée, sans démériter, l'Olympique de Marseille va poursuivre son parcours en Ligue des champions ce mardi 13 septembre 2022 face à l'Eintracht Francfort. Dans la ferveur du Vélodrome, l'OM saura-t-il débloquer son compteur ? Plus

Souvent raillé pour sa terrible série en Ligue des champions (14 défaites sur ses 15 derniers matches), l’Olympique de Marseille n’en a pas moins démérité la semaine dernière sur la pelouse de Tottenham (2-0). Désormais, poussé par son public du Vélodrome, l’OM doit se sublimer pour battre l’Eintracht Francfort et véritablement lancer sa saison européenne. Brillants en L1, les hommes d’Igor Tudor espèrent calquer le schéma en C1.

À domicile, tous les espoirs sont permis pour l’OM

Mercredi dernier, sur la pelouse des Anglais de Tottenham, l’Olympique de Marseille a donc lancé sa saison de Ligue des champions par une défaite. Sans ce carton rouge reçu par Chancel Mbemba dès le retour des vestiaires, l’issue aurait pu être bien différente. Mais chez des Spurs sur le podium de la Premier League et toujours invaincus en Championnat après six journées, l’OM savait toute la difficulté d’un tel déplacement. Au-delà de ce revers inaugural, tout n’est pas à jeter pour autant.

Alexis Sanchez sous le maillot de l'OM (Icon Sport)
Alexis Sanchez sous le maillot de l’OM (Icon Sport)

Surtout qu’en parallèle, Marseille réalise un excellent début de saison en Ligue 1. Même s’il lui a fallu ce but tendancieux de Gigot pour battre Lille dans la douleur le week-end dernier (2-1), l’OM, après sept journées, affiche un superbe bilan de six victoires et un nul. N’encaissant que 4 petits buts, comme le co-leader et rival du Paris Saint-Germain. De très bonnes dispositions qu’il faudra transposer sur la scène européenne pour voir plus loin. Dès ce mardi face à Francfort ?

Que vaut réellement l’Eintracht Francfort ?

Après Tottenham, c’est donc l’Eintracht Francfort qui va croiser la route de l’Olympique de Marseille cette semaine. Les Allemands ont fait parler d’eux en remportant la Ligue Europa au printemps dernier. En ce début de saison en revanche, l’Eintracht n’est pas au mieux de sa forme. Deux victoires en six journées de Bundesliga et déjà 12 buts concédés (dont la moitié rien que face au Bayern Munich) pour une modeste onzième place à la clé. Sans oublier cette sérieuse sortie de route d’entrée, en Ligue des champions, à domicile contre le Sporting (0-3).

Dans cette équipe de l’Eintracht, on retrouve de vieilles connaissances. Comme l’ancien gardien du Paris Saint-Germain, Kevin Trapp, et Eric Junior Dina-Ebimbe, prêté par le PSG. Mais aussi Jérôme Onguéné et Evan Ndicka, respectivement formés à Sochaux et à l’AJ Auxerre. Sans oublier Randal Kolo Muani, recruté cet été en provenance du FC Nantes, et Mario Götze, quintuple champion d’Allemagne, et champion du monde avec la Mannschaft. Mais l’écurie basée à Francfort a notamment perdu l’un de ses maîtres à jouer, Filip Kostic, parti à la Juventus Turin. Clairement, l’OM aura une vraie carte à jouer. Pour un premier succès tant espéré au bout du chemin ?

Équipe(s) liée(s) à cet article : Eintracht Francfort, Olympique de Marseille (OM)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires